RDC: accusée de détenir des dossiers fictifs pour détournement des fonds publics, la DGDP contredit le PG et exige réparation

RDC: accusée de détenir des dossiers fictifs pour détournement des fonds publics, la DGDP contredit le PG et exige réparation

1 juillet 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Citée dans le réquisitoire du procureur général près la cour constitutionnelle, de détenir des dossiers fictifs, montés dans l’unique but de détourner les fonds publics, l’intersyndicale de la Direction de Gestion de la Dette Publique (DGPD) a lors d’une déclaration rendue publique ce jeudi 01 Juillet, démentie les insinuations faîtes par le parquet général près la cour constitutionnelle dans son réquisitoire N°1617/RMPI/0003/PG.C.CONST/BM/2021, portant autorisation par le sénat d’une instruction judiciaire à charge du premier ministre honoraire, Augustin Matata Ponyo Mapon, impliqué dans la gestion du parc agro industriel de Bukanga – Lonzo.

Lors de cette mise au point, l’intersyndicale de la DGPD a jugé des forfaitaires, les allégations du procureur général.

« la DGDP est un service public, conseil du gouvernement en matière d’endettement public. A ce titre, son travail se conforme à la loi. Nullement, la DGDP a monté des dossiers pour le bénéfice de qui que ce soit. Les déclarations sur l’existence des dossiers fictifs qui n’existent même pas dans le grand livre de la dette publique est une tâche d’huile sur la crédibilité de l’institution qui gère la dette publique et qui est un des piliers devant jouer un rôle très important dans la non accumulation des arriérés du service de la dette extérieure et la préservation de la dett extérieure de la RDC » a dit l’intersyndicale.

Causant ainsi préjudice sur la notoriété et le prestige de la DGDP, ces syndicalistes disent être en mesure de porter toutes les preuves auprès de la justice sur les dossiers y afférents.

« Le syndicat des agents de la DGDP se dit disposé à rencontrer, Le Procureur général près la cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo Nkokesha pour laver le discrédit que son office a jeté sur l’interlocuteur sensé de négocier les accords de financement avec les partenaires extérieurs de la RDC » a déclaré l’intersyndicale.

Ipso facto, ils exigent réparation immédiate.

« Nous vous prions de bein vouloir rectifier votre réquisitoire et de ne plus indexer la DGDP qui n’a pas payé, ni monté des dossiers fictifs au profit de qui que soit, c’est faire la justice » a exigé le syndicat.

Faisant bien son travail, la DGDP n’accuse aucun retard sur la chaîne de paiement depuis 2006.

Pour rappel, c’est le 24 Juin 2021, que le Procureur Général près la Cour Constitutionnelle, qui lors d’un réquisitoire adressé au sénat aux fins d’obtenir l’autorisation de poursuites du sénateur Augustin Matata Ponyo, avait pointer du doigt, la DGDP, de détourner des deniers publics.

Dan de Dieu KAYANDA