RDC/ exclusif : voici la version des faits du pasteur Mangwangasa accusé d’avoir tué sa femme, sa belle mère et ses deux enfants

RDC/ exclusif : voici la version des faits du pasteur Mangwangasa accusé d’avoir tué sa femme, sa belle mère et ses deux enfants

31 mai 2021 0 Par Grandjournalcd.net

L’ancien associé du Bishop Kutino Fernando a passé sa première nuit au parquet de Kalamu. Selon ce présumé meurtrier, ce n’est pas lui qui a tué son épouse, sa belle mère et la jeune sœur de son épouse ainsi que la fille aînée de sa femme. « C’est le major Nako qui les a tués » se défend-il.

Le fameux major était devenu, selon ses dires, amant de sa femme. Tout le quartier était au courant. Le major venait jusque chez lui prendre sa femme. La situation était devenue tellement humiliante pour lui qu’il a fini par demander qu’on lui remette la moitié de la garantie locative de cette maison qu’il louait avec sa femme », raconte une source proche du pasteur.

« Je l’ai trouvé avec ma femme au lit…. j’avais demandé qu’on me remette ma part de garantie locative pour que j’aille trouver un autre endroit… Le temps que l’on se mette d’accord, l’une de mes filles est venue me signaler que l’on voulait me tuer. C’est quand je m’en allais à la police pour alerter que j’apprends leurs morts », ajoute l’incriminé après sa première audition.

Une version des faits contestée par certains habitants de l’avenue Mateba du quartier Matonge dans la commune de Kalamu qui « pensent » que le pasteur Mangwangasa est celui qui les a bel et bien tués.

Selon plusieurs personnes interrogées, le soir du samedi le major a déposé sa femme du nom de « Nadine » devant leur maison (de l’avenue Mateba) du véhicule du fameux major devant les regards inoffensifs du mari, le pasteur Jean-Pierre Mangwangasa.

Il s’en serait suivi une vive discussion entre le pasteur Mangwangasa et son épouse appuyée par sa mère, sa soeur et sa fille aînée amenée au mariage.

C’est ainsi que l’incriminé aurait pris le couteau et commis ces 4 homicides en étant emporté par sa jalousie et la colère des humiliations qu’il subissaient depuis peu de la part de Nadine et sa famille.

Rappelons que l’épouse, evacuée hier à l’hôpital du camp Kokolo a succombé de ses blessures. Elle est décédée ce lundi 31 mai 2021.

Moïse Dix