RDC/Liberté de la Presse : L’Etat de Droit sous Félix Tshisekedi peine à convaincre

RDC/Liberté de la Presse : L’Etat de Droit sous Félix Tshisekedi peine à convaincre

14 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

L’organisation Journaliste en danger (JED) dénombre à ce jour près de 120 atteintes à la liberté de la presse et à la sécurité des journalistes, dont un mort, une disparition, une quarantaine d’interpellations ou d’arrestations et plus encore de menaces et d’agressions cette année. Une quarantaine de plus que l’an dernier.

Des chiffres qui alarment sous le règne de Félix Tshisekedi, jadis, fervent défenseur de la démocratie et des libertés en général. Il n’est pas le principal responsable dans le contexte de la continuité du pouvoir public qu’il a trouvé il n’y a que deux ans, les deux cameramen récemment arrêtés pour avoir été à la base de la vidéo à polémique des conseillers qui montrent peu de révérence à l’entrée du chef de l’Etat, n’est pas de nature à laver de tout soupçon l’ancien président de l’UDPS.

Le rêve de voir la RTNC servir de plateforme d’expression du peuple ne se concrétisera peut-être pas sous « Fatshi ». En tout cas, pas en privatisant l’ex « Voix du Zaïre » à un camp politique.

« La légendaire émission DEUX SONS DE CLOCHES, qui passait à la RTNC durant la ‘dictature’, ne passe plus depuis que nous sommes dans l’Etat de Droit. » ironise d’ailleurs Patrick NKanga qui estime qu’elle « aurait permis tant soit peu…que nous ayons des débats argumentés afin que le peuple se fasse une opinion… Hélas! », regrette le rapporteur du bureau politique du PPRD, parti de Joseph Kabila.

Moïse Dix