RDC/Kasaï : décès par balle de Monsieur Kanushipi, voici la version du gouvernement provincial

RDC/Kasaï : décès par balle de Monsieur Kanushipi, voici la version du gouvernement provincial

16 octobre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Kanushipi Thega est le nom d’un agent de l’entreprise chinoise CHINA JIANGXI INTERNATIONAL tué par un militaire fardc le mercredi 14 octobre a kakumba, village situé à +-60 Kilomètres de la ville de Tshikapa.

Plusieurs versions circulent dans la ville sur cette question, la rédaction du grand journal a échangé avec Olivier Tombe Tombe, ministre provincial en charge des travaux publics et infrastructures qui a donné la version du gouvernement provincial.

« Je confirme le décè de monsieur Kanushipi Thega, agent de CIJC, travaillant sur le piste rural de Ndjoko punda 32. Je ne partage pas les allégations faisant état d’un ordre donner par un chinois pour tuer un agent (travailleur) et contrairement aux rumeurs sur la ville, le militaire qui l’a tué n’est pas parmi ceux affectés à kakumba pour la sécurité de cette entreprise chinoise exécutant les travaux d’assainissement et asphaltage de la route nationale numéro 1, section tshikapa-kamuesha » a précisé Olivier Tombe avant d’ajouter, « les informations en ma passession fait état d’un délégué d’une des équipes œuvrant sur le piste rural Ndjoko punda 32 qui été venu déposer un rapport pour être payé après comme les autres. Après discussion sur son rapport, l’homme est rentré pour rendre compte a ses collaborateurs qui l’attendaient à l’extérieur, ces derniers l’ont traité d’un corrompu, plus de 50 minutes après son départ, Il y a eu crépitement de balle pour des raisons que personne ne connais »

Olivier Tombe Tombe précise que le militaire qui a tué n’est pas parmi les gardes de l’entreprise chinoise mais plutôt un militaire de Tshikapa affecté a kamuesha.

Le ministre Olivier Tombe a présenté ses condoléances a la famille de la victime tout en précisant que le gouvernement provincial du Kasaï promet d’inhumer le regretté avec dignité.

D’après ingénieur Guelor mbikayi, l’un des représentant de ‘entreprise chinoise CIJC qui partage la version du ministre Olivier Tombe tombe, il faut encore entendre l’aboutissement du procé a flagrance déjà fixe à l’auditorat militaire après l’arrestation du soldat qui a commis le forfait.

Jean-Luc BAKAMPENDA DEPUIS TSHIKAPA