RDC/Kasaï central : la société civile salue l’arrestation d’un ex milicien présumé auteur de meurtre de deux experts de l’ONU

RDC/Kasaï central : la société civile salue l’arrestation d’un ex milicien présumé auteur de meurtre de deux experts de l’ONU

1 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Les deux experts de Nations Unies ont été abattus à Bunkonde près de la rivière Moyo Musuile en Territoire de Dibaya au Kasaï central, en mars 2017, par les miliciens opérants sous le label du feu chef traditionnel, Jean Mpandi alias Kamwina Nsapu.

Jusqu’à ce jour le procès qui a été ouvert par la cour militaire de l’ex Kasaï occidental n’a jamais connu des issues normales, malgré l’arrestation de plusieurs miliciens présumés ayant participés à cette action tragique.

Monsieur Trésor Mputu KANKONDE, cité nommément par les miliciens qui comparaissent, a éte arrêté la nuit de Vendredi 29 mai dans la localité de Katole au nord de la ville de Kananga à 15 Km par la Justice Militaire de l’Ex Province du Kasai Occidental.

Ce joli coup de filet n’a pas laissé la société civile indifférente, et s’est dite satisfaite de cette arrestation.

Le cas d’une ONG, qui œuvre dans cette partie du territoire de Dibaya, ENFANT-AVENIR qui encourage vivement la Justice Militaire et les services de sécurité à documenter d’autres faits secondaires qui peuvent être mis à sa charge notamment :

  • Les viols
  • Le recrutement et l’utilisation des enfants dans le groupe armé en 2017 et actuellement au mois mars 2020.

Selon cette organisation, Ces faits au regard de leur nature constituent le crime de guerre conformément aux statuts de Rome qui créent la Cour Pénale Internationale en ce sens qu’il est aussi « interdit de violer ou commettre d’autres actes de violence sexuelle ou physique, d’utiliser des enfants dans l’armée ou les groupes armés, de détruire des maisons, des Hôpitaux, des écoles , des églises, ou de piller les biens des civils ou encore contraindre tous les villageois à quitter leurs villages de force etc ».

Eu égard, l’ONG recommande à l’Autorité Provinciale de créer un mécanisme de réédition volontaire des autres Ex-miliciens encore actifs dans les localités de la Province à travers les actions de sensibilisation communautaires et de prise en charge ; d’Appuyer la Justice Militaire avec tous les moyens nécessaires pour la continuité des enquêtes sur les crimes graves de droits de l’homme qui ont été commis pendant la crise liée au phénomène Kamuina Nsapu ;

S’agissant d’autres partenaires intervenants dans la protection communautaire,(ONGs, Monusco, Agences de Nations Unies); l’enfant-avenir, les invite à développer les actions de protection et de résiliences communautaires dans les zones affectées ; de Prioriser dans le ciblage la réintégration socio-économique, dans les ciblages les enfants et jeunes ex-miliciens auto-démobilisés.

Signalons que Trésor Mputu est détenu au cachot de l’auditorat militaire supérieur de l’ex Kasaï occidental démembré à Kananga.

Ivan Honoré Mudiangombe