Attaques armées contre les écogardes de Virunga : Kagame lâche sa manche de vérité

Attaques armées contre les écogardes de Virunga : Kagame lâche sa manche de vérité

28 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

«Tout se résume à une implication du Rwanda en RDC.  C’est la réponse qui se pose pour chaque problème» s’est lamenté Paul Kagame non sans épargner l’ONU et sa mission en RDC. Pour lui, cette mission « devrait traiter avec les groupes armés, elle est là pour ça » estime-t-il, en renvoyant au coin les accusations contre son armée.

Le dictateur rwandais signe et persiste : «Il n’ y a pas un seul soldat des Forces de défense rwandaises qui s’est rendu sur ce territoire. Pas un seul. Le gouvernement de la République Démocratique du Congo connaît les faits. Il sait que les Forces de défense rwandaises ne sont pas là-bas ».

«Certaines ONG et journalistes peuvent voir des bataillons et toutes sortes de choses. Le gouvernement de la RDC sait qu’il n’y a pas un seul soldat RDF.  Je ne sais pas ce que dit la MONUSCO ou qui que ce soit d’autre veut dire.  Alors s’il vous plaît, croyez-moi qu’il n’y a pas un seul soldat (RDF) dans cette partie du monde.» a déclaré le président rwandais, Paul Kagame dans une téléconférence de presse.

Celui qui trône sur le Rwanda depuis plus de vingt ans voit mal que la Monusco, les Ongs et des journalistes pointent si lâchement du doigt accusateur les forces armées du Rwanda pendant que, selon lui, tout le monde sait que les rebelles qui opèrent dans cette zone ( Virunga) proviennent de l’Ouganda.

Tout en précisant que le Rwanda avait seulement fourni des “informations” sur les FDLR et d’autres groupes au gouvernement de la RDC, qui a à son tour mené des offensives militaires, le président rwandais s’étonne que l’attaque des FDLR qui a tué des gardes forestiers du parc des Virunga en RDC le week-end dernier n’ait pas été évoquée ni rapportée dans les médias, mais qu’un “monstre” a été créé au Rwanda.

Moïse Dix