Kasaï central : « De l’aéroport de N’djili à celui de Kananga, je suis passé au test et aucune anomalie n’a été trouvée sur moi » (Ambroise Kamukunyi)

Kasaï central : « De l’aéroport de N’djili à celui de Kananga, je suis passé au test et aucune anomalie n’a été trouvée sur moi » (Ambroise Kamukunyi)

6 avril 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le retour à Kananga le week-end dernier en provenance de la ville de Kinshasa du Vice-gouverneur de la province du Kasaï central, Ambroise Kamukunyi Mukinayi a suscité beaucoup de réactions, d’interrogation et voire une psychose au sein de la population de la ville de Kananga pendant cette période de la pandémie du Covid19.

Certaines couches sociales, se sont interrogées du moyen par lequel l’autorité provinciale est rentrée à sa base au moment où la ville province de Kinshasa est isolée des autres provinces du pays pour lutter contre la propagation du virus, et ont exigé sa mise en quarantaine par les services spécialisés de riposte dans la province.

Chose que Me Ambroise Kamukunyi dit ne pas comprendre au regard de sa qualité du Vice-gouverneur où certaines directives devraient être suivies et accomplies avant son retour à Kananga, ou bien pour tout autre déplacement qu’il peut effectuer.

Il dit avoir passé au contrôle et au test depuis l’aéroport de N’djili à Kinshasa avant son embarquement par les services à titres de la riposte, de l’ANR, de la DGM et d’autres commis aux aéroports pendant cette période, et aucune anomalie n’a été trouvée sur lui.

Et d’ajouter que le même exercice lui a été soumis à Kananga, une fois qu’il a atterri à l’aéroport national de Kananga.

« A mon arrivée à l’aéroport, j’ai été accueilli par le commandant de l’aéroport, je suis passé me laver les mains comme cela est demandé. En suite on m’a prélevé la température et aucun mal n’a été observé sur moi.
Alors comment exiger la mise en quarantaine ?? » a-t-il précisé en s’interrogeant.

A lui de rappeler que la décision de la mise en quarantaine d’une personne, revient à la coordination de la riposte au cas où l’individu est déclaré suspect.

Ivan Honoré Mudiangombe