Masisi : Deux morts et un blessé dans une attaque armée à kivuye

Masisi : Deux morts et un blessé dans une attaque armée à kivuye

12 mars 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Deux personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée dans une attaque armée attribuée aux combattants de la milice NDC rénové du général autoproclamé Guido dans le village kivuye chefferie de bashali dans le territoire de maisisi ce mercredi 11/3/2020. Cette alerte est de la société civile locale.

Selon ces sources locales, c’est aux environs de 15hoo heure locale, qu’une dizaine des combattants du groupe NDC rénové ont fait incursion dans le village, ils se sont pris aux habitations, cambriolés des ménages et kiosques avant d’attaquer le domicile du notable du village, monsieur Nshimiye où ils ont tué sur le champ son épouse et le bébé.

Après ce forfait, ces hors la loi se sont retirés du village avec quiétude.

Ce que condamnent les organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme; Pour ces dernièrs, le peuple est abandonné par ceux là qui sont censés le protéger :
 » Nous sommes très désolés de constater avec amertume la multiplicité des cas des meurtres et assassinats des civils dans la chefferie de bashali et plus particulièrement à kivuye et dans les environs de mpati. Le peuple est abandonné, en dépit des plusieurs alertes faites, rien n’est fait jusque là pour rassuré la population et la sécuriser à juste valeur. Nous exigeons des opérations des grandes envergures de l’armée loyaliste contre cette rébellion du NDC rénové qui met en péril l’avenir des habitants de la chefferie de bashali », explique un habitant sur place qui a recquis l’anonymat.

Rappelons que, la chefferie de bashali en territoire de Masisi,est en proie de l’insécurité depuis déjà une année, et ses plusieurs villages sont contrôlés par les rebelles NDC rénové d’une part et le Collectif des mouvements pour le changement / Forces de Defense du Peuple de l’autre part.
Ces deux groupes armés se battent régulièrement et s’accusent mutuellement de collaborer avec l’armée rwandaise Rwanda Defense Forces pour les uns et FDLR pour les autres. Ce que les uns et les autres ont toujours niés.

Jean Claude Kalere.