RDC/Béni: Une assistance humanitaire est sollicitée par les pygmés déplacés à Oïcha à la veille des festivités de Noël et du nouvel an

RDC/Béni: Une assistance humanitaire est sollicitée par les pygmés déplacés à Oïcha à la veille des festivités de Noël et du nouvel an

24 décembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les peuples autochtones qui ont fuis les attaques répétitives de rebelles ougandais qui sont cantonnés dans le site de l’ITM/OICHA, quartier OICHA premier, en territoire de Béni, province du Nord-Kivu, mènent une vie peinible dans leur milieu de refuge ce dernier temps, car dépourvu de tous les biens.

Cette révélation émane de madame TELESI, présidente dudit site de déplacés qui indique que c’est depuis les dernières assistances en vivre leurs octroyés par l’ONG samaritan’s Purse, au mois d’octobre dernier que cette population a été assistée.

À ce jour, ces premiers habitants de Congo se disent dépourvus de tous les moyens. Constitués des enfants, hommes et femmes, ces déplacés de guerre en appellent aux personnes de bonne volonté de leurs venir en aide, car pendant cette période festive, ils ne savent plus comment ils prendront en charge leurs enfants .


C’est madame TELESI, présidente du site précité, qui l’a fait savoir ce vendredi 24 décembre 2021, à la veille des fêtes de Noël et du nouvel an. À l’opinion publique, cette dernière exige le rétablissement immédiat de la paix et la sécurité dans cette zone pour que ces autochtones regagnent leurs d’origine.

‹‹Voilà la fête de Noël et de nouvel an arrivent. Nous les pygmées on ne sait pas comment nous allons fêter aussi avec les autres. Nous appelons les autorités militaires que policieres de vite pacifier la zone enfin que nous regagnons nos villages. Aujourd’hui si on étais là-bas, on pourrait faire la chasse, la pêche aussi. Nous avons beaucoup souffert. Que les gens de bonne volonté nous viennent en aide››, supplient ces premiers occupants.

Il sied de rappeler que la commune rurale d’Oïcha en elle seule compte plus de 12.600 ménages des déplacés venus de plusieurs agglomérations du territoire de Béni, Mambasa et Irumu suite aux attaques récurrentes des rebelles ADF où plusieurs personnes ont été tuées et d’autres emportées par ces forces négatives.


Cris ALECKO