RDC/EPST_Ouverture  de la commission paritaire gouvernement-Banc syndical : le Professeur Tony Mwaba salue les efforts consentis par les enseignants dans l’encadrement et la formation des élèves

RDC/EPST_Ouverture de la commission paritaire gouvernement-Banc syndical : le Professeur Tony Mwaba salue les efforts consentis par les enseignants dans l’encadrement et la formation des élèves

27 septembre 2021 0 Par Grandjournalcd.net

A quelques jours de la rentrée scolaire fixée au 4 octobre prochain, le Více-premier, ministre de la fonction publique Jean Pierre Lihau a ouvert ce lundi 27 septembre les assises de la commission paritaire Gouvernement-Banc Syndical, dans la salle VIA NOVA située dans la commune de la Gombe.

En présence du ministre de l’enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba, le VPM et Ministre de la fonction publique a soutenu que « comme partout l’enseignement Primaire est à la fois droit et une obligation « 

Il a appelé les participants à travailler main dans la mains en vue de redynamiser ce secteur de l’enseignement.

Dans son mot, le ministre de l’EPST Tony Mwaba a tout d’abord salué les efforts consentis par les enseignants dans l’encadrement et la formation des élèves, ce, avant de rappeler que le rôle du partenariat entre gouvernement et le Banc syndical.

« (…) Nous sommes partenaires et non des adversaires. La différence c’est que, dans le partenariat nous sommes appelés à maintenir le dialogue permanent, à échanger et à marcher ensemble. Et vous les savez, les méthodes à l’EPST ont changé, depuis l’installation du gouvernement Sama Lukonde, nous tenons jouer pleinement et entièrement ce partenariat, rien n’est conçu, rien n’est mené sans vous avoir associé »

Et d’ajouter « ce qui fait que , aujourd’hui nous allons passer à l’évaluation, si elle est bonne, nous nous féliciterons tous mais si les choses n’ont pas marché, vous aurez également une part de responsabilité »

Le numéro 1 de l’ESPT reste tout de même convaincu que ces assises auront une tournure toute autre, tout en notant la volonté du gouvernement Sama Lukonde d’apporter des solutions aux problèmes qui gangrènent ce sous-secteur.

Il a par la même occasion rappelé les caps déjà franchis dans ce sous-secteur, notamment, le nettoyage du fichier paie ; prise en charge des Nouvelles Unités ; augmentation des frais de fonctionnement à 20,25%; le lancement de la retraire des enseignants, création de la caisse des retraités ainsi que la prime de brousse dont la moitié a été payée.

OML