RDC/Assemblée Nationale : l’ACO de Patrick Bologna saisit MBOSO contre la décision portant exclusion de ses candidatures aux postes de Questeur et Questeur adjoint

RDC/Assemblée Nationale : l’ACO de Patrick Bologna saisit MBOSO contre la décision portant exclusion de ses candidatures aux postes de Questeur et Questeur adjoint

31 janvier 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Bureau d’âge de l’assemblée nationale a écarté plusieurs candidatures aux élections du bureau définitif de cet organe, pour défaut de consentement de leurs partis et regroupements politiques.

Parmi les écartés, se trouve les Députées Nationales Nelly Muinga Tulela et Tatiana Pembe de l’ACO, membre du FCC ayant postulé au poste de Questeur et questeur adjoint.

D’après ce parti politique, en date du 28 janvier dernier, l’ACO avait transmis les Noms de ses candidates dûment investies à ces deux postes et que ces candidatures fut faites conformément aux dispositions de l’article 26 alinéa 2 du Règlement intérieur de l’assemblée nationale ainsi qu’à l’arrêt R.Const.14.38 de la cour constitutionnelle.

ACO précise que la candidature de son candidat avait bel et bien rempli toutes les conditions de recevabilité exigée par l’article 4 du calendrier électoral tel que publié par le Bureau d’âge du 26 janvier dernier.

Cette formation révèle avoir transmis au bureau la lettre de consentement le 28 janvier dernier, une photo passeport et curriculum vitæ détaillé de son candidat.

Pour l’ACO, en tant que telle, les dites candidatures ne contenant aucune irrégularité et devaient être soumises au vote de l’assemblée plénière.

A ce sujet, l’ACO se revendique toujours membre de la majorité parlementaire sur base de l’article 26 du règlement intérieur de l’assemblée nationale susmentionné et suivant la déclaration d’appartenance politique faite le 15 avril 2019, restée irrévocable jusqu’à ce jour.

En sus, l’ACO rappelle que ce droit n’est peut lui être dénié notamment parce qu’aux termes de l’alinéa 4 de l’article 26 précité, la proportionnalité entre la majorité et l’opposition est constatée par l’assemblée plénière.

Pourtant ajoute-t-elle depuis la constitution de la majorité parlementaire, il n’y a poing eu une assemblée plénière contraire et que le bureau d’âge n’a pas organisé la réunion d’harmonisation des vues entre candidats aux différents postes.

Ainsi, l’ACO demande au bureau d’âge de lui rétablir dans ses droits, de réformer la décision décriée en réintégrant les candidatures de Nelly Muinga au poste de Questeur et Tatiana Pembe au poste de questeur adjoint afin que l’assemblée plénière en examine le bien fondé.

Ivan Honoré Mudiangombe