RDC/Kasaï Central : à la découverte de Nathalie Kambala, Femme engagée dans la défense et la promotion des droits des femmes

RDC/Kasaï Central : à la découverte de Nathalie Kambala, Femme engagée dans la défense et la promotion des droits des femmes

28 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Nathalie Kambala Luse est Secrétaire Exécutive de l’ONG Femme Main dans la Main pour le développement du Kasai (FMMDK); Première Vice Présidente du cadre de concertation de la société civile ; Présidente de la Commission Provinciale de football féminin ; Point focal du Mouvement Rien sans Les Femmes et point focal de la coalition des femmes leaders pour l’environnement et Développement durable et assistante des universités.

Elle est née à Kananga d’un père cheminot en 1982.

Elle débute ses études primaires au Lycée Twendeleye à Lubumbashi, puis le secondaire à l’Institut Ndiandia de la SNCC en mathématiques et physiques, et les études universitaires à l’Institut supérieur pédagogique de Kananga actuel Université Pédagogique de Kananga (Upkan) en sciences commerciales, où elle réussit à réaliser quatre distinctions durant son cursus universitaire et retenue assistante.

Nathalie Kambala a débuté son combat dans la défense et promotion des droits alors encore étudiante, où elle réussit à révolter ses pairs pour lutter contre toutes les antivaleurs académiques, dont le harcèlement et les points sexuellement transmissibles.

C’est en 2012 qu’elle apparaît en scène avec l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement du Kasaï (FMMDK) où elle secrétaire Exécutive et en même Secrétaire Général chargée de l’administration et Budgétaire à l’Institut supérieur de commerce de Kananga (jusqu’en 2018).

Avec FMMDK elle s’imprègne de la situation de la femme centre Kasaienne et s’assigne plusieurs objectifs pour rétablir la valeur de la femme, notamment la promotion et la défense des droits féminins, la participation de la femme aux instances de prise de décisions et l’autonomisation de la femme qui représente un visage pauvre au sein de la femme.

Elle monte comme une aigle dans ses ambitions dont son souci majeur est de voir la femme sortir de sa clandestinité qui l’a frappé par les us et coutumes rétrogrades des nos ancêtres et des pesanteurs culturelles qui avilissent la femme et la réduit au dernier plan, de la cuisine et d’une machine de production.

Dans son ascension, Nathalie Kambala assure la prise en charge tant médical, psychologique, socio-économique et scolaire des filles et femmes victimes des violences sexuelles et basées sur le genre (VBG) dont le nombre est évalué aujourd’hui à plus de 1500 survivantes.

Ce qui a d’elle une référence et modèle dans la lutte contre ce fléau et la promotion des droits féminins, dont elle partage au quotidien les peines avec toutes les catégories des personnes vulnérables, dont les orphelins, les veuves, les enfants de la rue, les albinos et les handicapés.

Pour un travail communautaire remarquable, Nathalie Kambala bénéficie ce jour d’un grand appui de la communauté centre kasaienne qui souhaite la voir en vie pour parler en leur nom et des organismes internationaux dont la Monusco, UNFPA, PNUD, IRI, UNICEF, ONU Femmes et autres.

Elle ne recule pas, très déterminée et inébranlable, selon ses pairs, qui l’appellent souvent Maman Nathalie.

Mariée, Nathalie Kambala dit obtenir dans son combat un soutien indéfectible de son mari, qu’elle considère comme son premier appui et conseiller dans toutes ses actions et initiatives.

Malgré le travail rayonnant qu’elle fait dans lutte contre les violations des droits des femmes, cette actrice de la société civile dit rencontrer plusieurs difficultés qu’elle surmonte régulièrement, on peut citer: l’incompréhension avec les autorités politico-administratives qui l’accusent de révolter et rebeller ses pairs, même si elle reconnait une franche collaboration qui existe entre elles; des menaces des bourreaux et auteurs des violences ; et les moyens financiers limités qui ne la permettent pas d’étendre ses actions sur l’ensemble de la province.

Peu importe les difficultés, Mme Kambala reste sereine, déterminée et engagée dans cette lutte qu’elle considère noble pour que la femme du Kasaï Central recouvre son droit bafoué, dont l’équité, et l’égalité entre hommes et femmes, ce qui permettra à la femme de sentir libre car n’étant pas l’ennemi de l’homme ; et concernée et impliquée dans la gestion de la chose publique car elle en a les atouts.

C’est ainsi, Maman Nathalie, pour ses amoureux, invite les partenaires tant nationaux qu’internationaux à mobiliser les moyens financiers et matériels pour les actions de développement et à impact visible pour pousser la femme à son épanouissement afin de mettre fin à sa pauvreté.

Par conséquent, Cette femme engagée dans la promotion et défense des droits de femmes reste confiante de sa lutte qui coûte que coûte apportera des fruits afin de redorer l’image de la femme, son espoir.

Nathalie Kambala convie ses pairs à fédérer ensemble les énergies pour mener à bon port cette lutte, de se soutenir, se battre, d’accepter et s’intéresser à toutes les actions en leur faveur.

A ce jour, Nathalie Kambala exécute avec son organisation plusieurs projets des promotion et défense de droits de la femme dans la province du Kasai Central.

Ivan Honoré Mudiangombe