RDC/Ouverture de la session de Septembre: le senat prévoit dans cette session réexaminer les projets des lois restés en suspens

RDC/Ouverture de la session de Septembre: le senat prévoit dans cette session réexaminer les projets des lois restés en suspens

15 septembre 2020 1 Par Grandjournalcd.net



Le Président de la Chambre Haute du Parlement, Alexis TAMBWE MWAMBA a, à l’ouverture de la session ordinaire de septembre au Sénat, fait un discours synthèse qui a touché tous les plans de la vie Nationale du pays. Pour une session qui s’annonce aussi riche, délicate que sensible, le Président du Sénat a, pour plus d’un, prononcé un discours synthèse sur les activités parlementaires de la session ordinaire de Septembre 2020, session essentiellement budgétaire, avec la présence pour la toute première fois du Sénateur à vie Joseph KABILA KABANGE.



De la situation sécuritaire générale à la situation économique en passant par le social et la politique, le Président du Sénat a résumé les points saillants de la session ordinaire de Mars et s’est en suite projeté sur l’avenir du Sénat en particulier et des activités parlementaires en général.

Au cours de cette session, outre les poursuites judiciaires contre le docteur Eteni LONGONDO qui seront sans doute examinées, plusieurs autres dossiers sensibles seront probablement au menu dont la motion contre le ministre de l’intérieur Gilbert KANKONDE et la plus délicate investiture des deux juges de la Cour Constitutionnelle qui devra se faire au parlement ainsi que plusieurs projets des lois restés en suspens.

Sur le plan sécuritaire, Alexis Tambwe Mwamba a, tout en saluant l’initiative du Chef de l’État Félix TSHISEKEDI à tenir un mini-sommet des Chefs d’États de la région des Grands Lacs sur la situation sécuritaire, le Président du Sénat a déploré les nombreuses pertes en vies humaines à l’Est du pays, la mort des élèves finalistes ainsi que tous les autres décès auxquels il a demandé à l’assemblée d’observer une minute de silence, sans oubliier la dégradation continue de la situation sécuritaire dans plusieurs grandes villes du pays telles que Kinshasa, Goma et Lubumbashi.

Sur le plan économique et sociale, le Président du Sénat a invité le Gouvernement de la République à déposer dans un délai raisonnable le projet du budget de l’exercice 2021 au parlement, et a rappelé que l’examen du budget de l’État n’est pas un rituel parlementaire annuel. Pour lui, Il est un acte législatif de grande importance pour la vie de l’État ainsi que celle de la population.

‹‹Par conséquent, il devra être guidé par le souci de rencontrer leurs attentes et de mettre à la disposition du gouvernement un outil de gestion de sa politique aussi réaliste que pragmatique››, a-t-il insisté.

Enfin sur le plan politique, Alexis Tambwe Mwamba est revenu sur la violation du siège du parlement pendant la session ordinaire de Mars qui selon lui, ces faits risquent d’influencer négativement les activités parlementaires ainsi que les équilibres de la vie Nationale. Tout en constatant que le pays faisait face à des ingérences des pays étrangers dans des affaires intérieures, Alexis TAMBWE MWAMBA a ému le vœu de voir les institutions de la République à défendre la souveraineté du pays et à se concerter régulièrement, en vue dit-il, ‹‹de converger leurs efforts vers les intérêts de la population dans le respect des principes sacro-saint de la séparation des pouvoirs››.

David MWANIA