RDC/Kananga : un établissement commercial, KKM vend à 1500FC un Meka de maïs pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans les ménages

RDC/Kananga : un établissement commercial, KKM vend à 1500FC un Meka de maïs pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans les ménages

1 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Ouf de soulagement pour les ménages les plus démunis de la ville pendant cette période de flambée du prix des produits de première nécessité dans les marchés de Kananga, dont le maïs.

Ils ont bénéficié ce mardi 01 septembre 2020 d’un achat réduit du prix d’une mesurette de maïs communément appelé Meka à 1500 FC, différent du prix fixé par les commerçants et acheteurs de produits agricoles ; et des revendeurs, soit 2250 à 2500 Francs congolais.

C’est un geste posé par l’établissement Kaputa wa Kaputa Micho(KKM).

D’après lui, cette revue à la baisse du prix d’un Meka de maïs est consécutive à un pouvoir d’achat médiocre que disposent les ménages de Kananga pendant cette période de crise sanitaire de Covid19, qui ne leur permet pas de se procurer une grande quantité de ce produit qui, d’ailleurs est un aliment de base pour la population de cette partie de la RDC, et de la conjoncture économique qui a mis en déroute toutes les activités commerciales, susceptibles de produire à ces ménages des moyens pour leur bonne prise en charge familiale.

Micho Kaputa wa Kaputa, révèle que ce geste posé par son établissement en faveur de la population de Kananga est un soutien indéfectible au président de la République, Félix Tshisekedi qui entreprend des efforts pour lutter contre l’insécurité alimentaire au sein de la communauté congolaise et d’avoir inondé le chef-lieu du Kasaï central des quelques tonnes de cette denrée alimentaire à travers le Service National il y de cela quelques.

Cet opérateur économique fustige par ailleurs le fait pour la mairie de Kananga d’avoir conditionné l’achat de maïs provenant du Service National en grossiste, et à 36000 FC par sac de 50 kgs, car seuls ayant de fortune pourront s’en procurer au détriment de ceux de la classe socioéconomique moyenne.

C’est ainsi, vu cette calamité, KKM indique que la vente de maïs à un prix réduit de 1500 FC va soulager tant bien que mal les familles de se procurer selon leurs capacités financières afin de bien se nourrir.

Trouvées sur le lieu de vente, quelques femmes acheteuses , ont salué ce geste posé par cet opérateur économique qui vient d’après elles soulager quelques difficultés qu’elles avaient de se procurer cette denrée alimentaire à un prix élevé, ce avant de le remercier et demander de multiplier davantage ces genres d’actions pour lutter contre la hausse vertigineuse du maïs dans le marché.

Micho Kaputa wa Kaputa a promis que cette opération qui se poursuit mercredi, sera régulière dans la ville de Kananga pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans les ménages.

Ivan Honoré Mudiangombe