RDC/Kananga : Accusé de détournement, le directeur de l’institut d’enseignement médical (IEM) n’a toujours pas accès à son bureau malgré sa réhabilitation

RDC/Kananga : Accusé de détournement, le directeur de l’institut d’enseignement médical (IEM) n’a toujours pas accès à son bureau malgré sa réhabilitation

29 août 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Environ, 20.000.000 FC ( Vingt millions de francs congolais) seraient détournés par le Directeur Général de l’Institut d’enseignement médical (IEM) Kananga, au Kasaï central Benoît BEYA.

Accusation portée contre lui et son comptable par le comité de gestion de cet établissement d’enseignement médical.

Les membres du comité de gestion de l’IEM Kananga accusent leur numéro 1 d’avoir détourné une somme estimée à 20.000.000(20 millions de FC) perçus depuis le début de cette année scolaire en cours, dont 7.352.000 FC(Sept millions, trois cents cinquante deux milles francs congolais) réservés au paiement de la prime du personnel, dont une partie du mois d’octobre 2019 et la totalité du mois de mars 2020; et de 13.000.000 FC( Treize millions de francs congolais) des quotités de paiement des frais scolaires des élèves, dont une perception estimée à 96% du budget prévu pour les deux trimestres.

Benoit Beya et Robert Bidilukinu, incriminés ont été suspendus par la cheffe de division de la santé Eugénie Misenga après l’audit interne et externe qui a confirmé le détournement et ont été déférés devant la justice pour une action judiciaire contre eux , et l’affaire étant en instruction devant le parquet général près la cour d’appel du Kasaï central.

Pendant ce temps, le gouverneur a.i du Kasaï central a suspendu la cheffe de division de la santé Eugénie Misenga, et aurait ordonné au chef de division de la santé a.i et son collègue de la fonction publique a.i de réhabiliter les suspendus de leurs fonctions, a appris Grandjournalcd.net des sources proches de l’IEM Kananga.

Malgré un mémorandum adressé à l’autorité provinciale par les membres du comité de gestion de l’IEM pour demander son implication dans cette situation, le retour en force de Benoît Beya à l’IEM Kananga a été fermement refusé par son personnel qui s’est à deux reprises opposé à leur arrivée pour réintégrer leurs offices.

Une situation que le personnel de cette institution déplore et accusent certaines autorités provinciales d’entretenir un réseau mafieux priver au personnel de son droit inaliénable.

C’est ainsi, ils disent ne vouloir pas entendre de leurs oreilles un quelconque retour de ceux qu’ils qualifient des ennemis du rayonnement de cette institution

Benoît Beya, Directeur de l’IEM incriminé, indique ces collaborateurs sont instrumentalisés par des acteurs politiques pour leurs fins politiques afin de déstabiliser l’élan pris dans sa gestion car la somme jugée détournée, a servi aux fonctionnement de ladite institution.

Ivan Honoré Mudiangombe