RDC/60ème anniversaire de l’indépendance : Matata Ponyo estime que le manque d’un leadership et d’une gouvernance de qualité est la cause du recul

RDC/60ème anniversaire de l’indépendance : Matata Ponyo estime que le manque d’un leadership et d’une gouvernance de qualité est la cause du recul

6 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Pendant que la République Démocratique du Congo est entrain de commémorer son 60e année d’indépendance, les personnalités de tous bords tentent de dresser le bilan Pour le pays et le continent africain, 60 ans après l’accession à leurs souverainetés nationales et internationales.

C’est dans ce cadre que l’ancien premier ministre Congolais Augustin Matata Ponyo Mapon a, dans un entretien accordé à la Radio Okapi, dressé un bilan sombre des pays africains dans leur ensemble et de la République Démocratique du Congo de façon particulière.

Pour Augustin Matata Ponyo, 60 ans après les indépendances, les pays africains n’auraient pas progresser et seraient restés toujours dans l’attente d’être aidés, oubliant ainsi la production africaine sur le plan international, ce qui expliquerait selon lui, le fait que le continent est souvent mis de côté lors des grands débats de la planète. ‹‹Lorsque le monde entier produit 100%, le continent africain ne produit que 2%. Comment voulez-vous que lorsqu’on discute des questions du monde qu’on puisse appeler le continent africain alors qu’il ne produit que 2% de ce que les gens consomment ?››, s’est-il Interrogé.

Sur le plan national, le Sénateur de la province du Maniema a estimé que la RDC est l’un des pays les plus reculés d’Afrique, soulignant que cela expliquait parfaitement les 60 ans d’un mauvais leadership et d’une mauvaise gouvernance publique dans le pays, exceptant les années 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016, années pendant lesquelles le pays aurait connu ‹‹des performances économiques et sociales›› les plus importantes reconnues même sur le plan international selon Matata Ponyo, prouvée, renchérit-il,  »par une stabilité de la situation macroéconomique et de la monnaie nationale ».

‹‹Savez-vous que le Franc Congolais entre 2012 et 2016 était utilisé comme monnaie de réserve en Angola et en Zambie ? Il y a eu des Congolais dans ce pays qui ont refusé d’être payés en dollars ?››, s’est-il Interrogé, avant de signifier les preuves d’une mauvaise gouvernance publique en RDC durant les 60 ans qui auraient fait passé le revenu moyen d’un Congolais de 1000 dollars en 1960 à 435 dollars actuellement.

Dans le même entretien, Matata Ponyo a brossé les réalisations réalisées pendant son passage à la Primature citant notamment le parc Agro industriel de Bukanga Lonzo ainsi que la bancarisation de la paye des agents et fonctionnaires de l’État, ‹‹preuves solides justifiant une bonne gouvernance publique réussie››, s’est-il félicité.

MWANIA Zacharie David