RDC/Affaire Maker Muangu : Mise au point des amis de Maker à propos des révélations de Joël Cadet Ndanga

RDC/Affaire Maker Muangu : Mise au point des amis de Maker à propos des révélations de Joël Cadet Ndanga

16 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

De la date du 24 avril 2019 au 6 juin 2020, il n’y a jamais une decision nommant l’élu de Tshikapa, Maker Mwangu, directeur de cabinet de la présidente de l’Assemblée nationale. Mais il assumait des fonctions informelles pour permettre le bon fonctionnement du cabinet en attendant l’acte nominatif.

En tant que journaliste, Cadet Joël ferait mieux de s’informer parce qu’il dispose de la famille à Tshikapa ou auprès de la base de l’honorable Maker Mwangu avoir l’information sur ce qui a été dit au sujet du remplacement de l’élu de Tshikapa en cas d’acte de nomination. Pour rappel, durant les vacances parlementaires de la session de septembre 2019, Maker Mwangu a annoncé à sa base qu’il assumait les fonctions de dircab de manière informelle. En cas de confirmation, c’est le 2ème suppléant, curieusement une femme militante du PPRD à Tshikapa, aucune parenté avec lui. Les images et le son existent. Le 1er suppléant qui est sa femme ne peut siéger pour incompatibilité. Haut cadre au sein de l’administration des Finances, Mme Maker vient de déposer sa lettre d’indisponibilité dans le délai de 8 jours accordé aux suppléants pour s’exprimer.

Nulle part la loi électorale interdit aux époux, enfants ou proches parents de siéger à la place de leur père ou mère. Des exemples sont légion au sein de l’hémicycle durant cette législature ou avant. Ce n’est nullement une infraction.

C’est le troisième mandat de l’honorable Mwangu, jamais il n’a eu comme suppléants des proches parents. Durant les deux premiers, ses suppléants étaient des membres du PPRD ville de Tshikapa. Pour ce troisieme mandat, l’honorable voulait promouvoir la gent féminine.
Et le choix de son épouse et Mme Mbalo est motivé parce qu’il s’agit des femmes de terrain, très actives dans le mouvements associatifs, la promotion des droits de la femme, de l’action politique de la femme, les activités agropastorales, etc. Toute investigation est souhaitée pour se faire sa propre religion.

Plus de 20 émissions produites par Joël Cadet diffament Maker Mwangu comme auteur des atrocités de Kamuina Nsapu, mais aucune organisation nationale ou internationale, même pas le service de renseignement ou un organe judiciaire de la place n’a cité, ni associé le nom de Maker Mwangu aux atrocités de Kamuina Nsapu. Seul Cadet Joël en détient les preuves. Les amis de de l’honorable Maker Mwangu l’invitent à les déposer auprès d’un juge avant qu’il ne soit attrait en justice pour diffamation et accusations mensongères.

Le procès Kamuina Nsapu a eu lieu sous nos yeux, des noms ont été cités, des invitations lancées à des personnalités, Maker Mwangu n’a jamais été cité, ni invité ; pire ces personnalités sont fichiées dans plusieurs chancelleries, Maker n’a jamais été inquiété et se meut comme poisson dans l’eau, sans aucune restriction.

Les Amis de Maker se sentent dans l’obligation de saisir la justice contre Joël Cadet pour toutes ses accusations gratuites qu’il met à charge de leur leader.

Concernant Joël Cadet, si réellement qu’il a perdu sa mère comme il l’affirme à chacune de ses sorties médiatiques, qu’il porte plainte avec preuves matérielles afin que justice lui soit rendue à la place de s’attaquer farouchement et gratuitement à un digne fils du pays qui sert sa nation dignement. Cadet Joël est mieux placé pour expliquer à l’opinion ce qui se passe à l’Assemblée nationale, en tant qu’assistant privé de Jean-Marc Kabund durant tout le mandat au bureau. Sa présence dans les allées de l’hémicycle étaient fort remarquées. Il ne doit pas aujourd’hui s’en prendre à la présidente Mabunda après le départ de son mentor.

Me Justin nkamvu
Henriette mulumba
Josart mulenda