Kasaï central : détournement des fonds des travaux de Tshibala, PRISE demande à Martin Kabuya de présenter les preuves

Kasaï central : détournement des fonds des travaux de Tshibala, PRISE demande à Martin Kabuya de présenter les preuves

6 mai 2020 0 Par Grandjournalcd.net

« C’est avec consternation que l’unité d’exécution et de gestion du projet PRISE a suivi des allégations et affirmations du gouverneur du Kasaï central, sur les détournements des fonds alloués à la construction d’un centre commercial moderne et d’un mini réseau d’adduction d’eau potable dans le territoire de Kazumba tels que rapporter sur différents sites web et réseaux sociaux », peut-on lire dans un document de démenti de PRISE.

Selon PRISE, le site de Tshibala qui fait objet des allégations de détournement fait partie du lot du contrat n°144(1) parmi tant d’autres pour une durée de travaux de 24 mois relevant de la base Mayi Munene (Tshikapa) qui dispose de 12 sites au total pour la construction des mini réseaux d’adduction d’eau potable (Mayi Munene, Kamonia, Tshibala, Luiza, Masuika, Ndekesha, Konyi, Kakulu, Luebo, Mbulungu, Banga et Ndjokompunda.

Il révèle qu’aucun paiement sur les travaux n’a été effectué à ce jour, en dehors de l’avance au démarrage de 20% destiné à l’installation, commandes des équipements et début des travaux et cela contre une garantie bancaire du montant égal.

Les paiements des entreprises se font, précise PRISE sur des attachements et décomptes valides à la base et payé directement après vérification de toutes les pièces par le service de décaissement et de la trésorerie au siège de la BAD, et ce paiement se fait de la banque du bailleur à celle du fournisseur.

PRISE précise en outre que l’arrêt des travaux sur un site suite aux difficultés de dédouanement ou acheminement par route de matériaux ne constitue pas un détournement des fonds ni encore moins l’annulation de ces derniers.

Il rassure l’autorité provinciale qu’aucun détournement, moins encore la suspension des fonds de la BAD au bénéfice de la population du Kasaï central qui a surmonté les évènements malheureux dûs au phénomène Kamwina Nsapu n’a été observé à ce jour.

Ainsi PRISE suggère à l’autorité provinciale à qui il a transmis tous les détails de gestion de l’ensemble de 60 sites d’intervention de ces travaux de saisir l’autorité de tutelle pour présenter les preuves de ce détournement au cas contraire d’entrer en contact avec l’antenne PRISE basée à Kananga pour toute information nécessaire et utile afin d’éviter des déclarations qui mettraient l’ensemble de l’équipe du projet ainsi que les techniciens des différentes entreprises adjudicatrices des marches du PRISE y compris l’équipe de la mission de contrôle en insécurité sur le terrain.

Ivan Honoré Mudiangombe