Rutshuru : présence des éléments de l’armée rwandaise à bwito, la société civile locale dénonce

Rutshuru : présence des éléments de l’armée rwandaise à bwito, la société civile locale dénonce

16 avril 2020 1 Par Grandjournalcd.net

Les éléments Rwandais « Rwandan Défenses Forces » ont été visibles dans plusieurs villages du territoire de Rutshuru, chefferie de bwito dans la province du Nord Kivu depuis le 11/4/2020. Cette alerte est de la société civile locale qui dénonce la violation de l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo.

Selon ces sources locales, ces éléments Rwandais RDF , lourdement armés ont été aperçu par les habitants du groupement de tongo et dans les environs du Parc national des Virunga vers kazaroho où se trouvent les grandes bastions des combattants Hutu Rwandais des forces démocratiques de libération du Rwanda, FDLR.

Contactés, les populations civiles dans la zone, affirment avoir entendu des coups des feu durant plusieurs heures à kazaroho dans les dates du 14 au 15 avril 2020.

Des informations recoupées des plusieurs sources, affirment que les combats violents ont opposé ces éléments de l’armée rwandaise aux combattants FDLR.

L’enclavement de la Zone ne permet pas de savoir le bilan de ces combats.

La population locale , parle d’une trahison de la part du gouvernement congolais qui de sa part rejette en Bloc cette thèse de la présence de l’armée rwandaise sur le sol congolais. Le gouvernement provincial du nord Kivu et l’armée parlent d’une fausse rumeur. Tandis que les organisations locales de la société civile et certains élus dénoncent cette présence des éléments étrangers.

Rappelons que, l’entrée sur le sol congolais des troupes rwandaises a été toujours denoncée depuis les années 2000.

Ils motivent toujours leur entrée sur le sol congolais, dans le cadre des opérations militaires contre les éléments FDLR.

Plusieurs opérations sont menées sans succès.

Actuellement, on compte trois groupes armés qui se disent combattre contre le gouvernement Rwandais : le CNRD, les FDLR RUD et les FDLR FOCA qui semblent être les plus virulent et qui hébergent plusieurs combattants.

Les FDLR et une partie de l’opposition politique rwandaise ainsi que les organisations de la société civile, ont toujours demandé l’organisation d’un dialogue interwandais pouvant mettre fin à cette crise à l’est de la République démocratique du Congo. Le gouvernement Rwandais de sa part, estime depuis plusieurs années n’est pas être d’accord à dialoguer avec ceux qu’il qualifie des génocidaires.

La société civile locale de bwito quand à elle appelle le gouvernement congolais à doté les éléments FARDC les moyens nécessaires pour mener seule ces opérations.

Jean Claude Kalere