RDC/EPST : le Ministre Tony Mwaba met en place un cadre de concertation entre le gouvernement et les confessions religieuses sur la gestion des écoles conventionnées pour la pérennisation et la consolidation de la gratuité de l’enseignement primaire

RDC/EPST : le Ministre Tony Mwaba met en place un cadre de concertation entre le gouvernement et les confessions religieuses sur la gestion des écoles conventionnées pour la pérennisation et la consolidation de la gratuité de l’enseignement primaire

9 janvier 2023 0 Par Grandjournalcd.net

L’hôtel Béatrice de Kinshasa, a abrité ce lundi 9 janvier, la première réunion du cadre de concertation permanente entre l’État congolais, représenté par le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique et les confessions religieuses légaux, signataires de la Convention revisitée de Gestion des Établissements Publics d’Enseignement Maternel, Primaire et Secondaire.

Le renforcement de collaboration entre les deux parties pour la pérennisation et la consolidation de la gratuité de l’enseignement primaire, programme phare du quinquennat du Président Félix Tshisekedi est l’un des objectifs poursuivis par ce cadre de concertation.

Présidée par le Ministre de tutelle, le Professeur Tony Mwaba Kazadi, cette réunion a aussi connu la participation des chefs d’établissements, du conseiller du chef de l’État en matière de l’éducation, du secrétaire général à l’EPST, et de l’inspecteur général chef de corps de l’EPST.

Dès sa prise de parole, le patron de l’éducation, Tony Mwaba a d’abord remercié ses hôtes, partenaires, d’avoir répondu favorablement à son invitation pour la tenue de cette première des réunions de ce cadre de concertation.

D’après le Ministre Tony Mwaba, ce cadre permanent permettra aux parties prenantes d’échanger sans tabous, ni ambages, les sérieux problèmes qui gangrènent le secteur éducatif du pays.

« Comme vous le savez il y’a peu, nous avons revisité la convention scolaire de 1977. Celle là, a été remplacée par la nouvelle qui est maintenant inclusive et intègre beaucoup d’autres réformes. Nous nous sommes réunis aujourd’hui pour mettre en place un cadre de concertation permanente entre le ministère et les confessions religieuses qui ont signé la convention. Ce cadre devra harmoniser les vues, partager les objectifs du gouvernement, pérenniser et consolider la gratuité, lutter contre les anti-valeurs, et d’autres questions qui tiennent aux mesures d’accompagnement de la gratuité comme la mécanisation des écoles, l’amélioration des conditions socio-professionnelle des écoles pour essayer d’améliorer ce sous secteur. C’est ici, dans ce cadre de concertation que nous devons échangé de manière solennelle et permanente. Si ce cadre n’est pas pris au sérieux on aura perdu l’objectif de ce qu’on veut faire » a indiqué le Ministre Tony Mwaba.

Dans son discours, l’autorité de tutelle est aussi revenu sur la lutte contre les anti-valeurs, qui devra être l’apanage de ses hôtes; la viabilité des infrastructures scolaires et la vigilance que devra avoir ces partenaires éducatifs pour la qualité de l’éducation.

Sur cette lancée, les confessions religieuses ont félicité les initiatives menées par le Ministre Mwaba Kazadi.

L’évêque Dodo Kamba, représentant de toutes les confessions religieuses du pays a invité ces pairs à soutenir le gouvernement dans la qualité de l’enseignement et de l’éducation.

Après une série des questions réponses, l’assistance a eu droit à la lecture de l’arrêté ministériel portant création, organisation et fonctionnement de ce cadre de concertation permanente.

La cérémonie s’est soldée par une photo de famille, qui jalonne un nouveau départ pour une collaboration plus forte qu’hier avec des actions bien définies dans la convention revisitée.

Rappelons que plusieurs confessions religieuses ont signé la convention scolaire revisitée. Nous citons entre-autre l’Eglise du Christ au Congo, l’Eglise de Réveil du Congo, l’église Kimbanguiste, l’église adventiste du 7ème jour, l’armée du salut, et la communauté islamique.

Dan de Dieu Kayanda