RDC/Recrudescence du phénomène Kuluna à Kinshasa : L’assemblée provinciale toujours en attente de Didier Tenge Te Litho

RDC/Recrudescence du phénomène Kuluna à Kinshasa : L’assemblée provinciale toujours en attente de Didier Tenge Te Litho

21 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité de la ville province de Kinshasa est toujours attendu au bureau de l’Assemblée provinciale pour répondre à une question orale avec débat lui adressée le 13 octobre dernier par le député provincial Érick Bukula.

L’initiateur de cette action veut éclairer sa lanterne sur la recrudescence du phénomène dit Kuluna, qui bat son plein dans la capitale.

Plus d’un mois après, le Ministre Didier Tenge Te Litho ne s’est jamais présenté devant les députés provinciaux et a même demandé le report de son audition à deux reprises.

Contacté, le député provincial Éric Bukula se dit déçu de l’attitude du Ministre, qui selon lui est entrain de prioriser ses problèmes au détriment de ceux de l’État.

« C’est une tentative de ne pas répondre à la question. Je respecte le Ministre et j’ai beaucoup d’admiration pour lui mais je peux avouer que j’ai été un peu déçu. Aller pour une réunion de famille alors que l’affaire de l’État, c’est ça l’urgence. Malheureusement pour lui malgré ses tentatives, l’assemblée provinciale peut lui infliger des sanctions » s’est exprimé Érick Bukula.

Au cas où le Ministre ne se présente pas, l’initiateur de la question dit attendre des sanctions venant de l’assemblée provinciale qui a la mission de contrôler l’exécutif provincial.

Le député provincial Érick Bukula rassure cependant son implication dans la réduction de ce phénomène qui a refait surface dans la ville de Kinshasa.

« Si le Ministre ne repond pas, c’est un outrage au parlement et il y aura des sanctions. Il ne peut pas déroger à cette obligation constitutionnelle, si non il n’a qu’à démissionner. Nous saurons pas mettre fin à ce phénomène du coup, mais nous aurons de solutions sur comment réduire ou alléger ce phénomène de manière considérable. Nos électeurs peuvent compter sur nous » a-t-il rappelé en substance.

D’après nos sources, le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité a sollicité le report à deux reprises. Le premier pour raison de santé et le second pour une visite familiale.

David Byaruhanga