RDC/Kasaï : accusés de faux en écriture, les députés provinciaux concernés se défendent

RDC/Kasaï : accusés de faux en écriture, les députés provinciaux concernés se défendent

21 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Les députés provinciaux membres de l’ECOFIN sont cités dans une magouille de fabrication d’un sceau de l’assemblée provinciale du Kasaï et seraient en train d’user de celui-ci sur les imprimés de valeur au ministère des Finances.


Cette dénonciation a été faite par le député provincial Félicien Kalala Mupinganyi lors d’une plénière tenue jeudi dernier à l’organe délibérant du Kasaï.

Cité comme présumé instigateur dans cette affaire, le député provincial Jean-Baptiste Tshiyonga aurait livré son mea culpa à ses collègues visiblement irrités contre cet acte.

Le député Tshiyonga Funga cité par nos confrères de Média Congo Press, confirme avoir reçu la bénédiction du vice-président et président ad.interim de l’assemblée provinciale avant de se lancer dans cette aventure.

« Chers collègues bonjour au nom du seigneur , je suis en train de suivre toutes les discussions liées à la fabrication d, un sceau ecofin, avant tout je vous demande pardon, il y a lieu de vous préciser que, je n’ai aucune intention où profit autre comme imaginent les autres, après la concertation entre : Ministre des finances, DGRKAS et ecofin au tour de carnets parallèles qui sont aux Territoires et dans la ville qui risquent de compromettre la maximisation de recettes , si une fois lancer d, autres imprimés , il y aura une disparition de fond », peut-on lire dans le mea culpa du député Tshiyonga Funga, relayé par Média Congo Press.

Et de poursuivre : « pour créer un garde-fou , il faut que chaque carnet puisse avoir trois signes et après on fait un message aux différentes chaînes à l, intention de la population de ne plus payer une taxe sans trois signes jusqu’à la commande qui sera faite pour 2023, avant toute chose , nous avions intéressé le vice-président faisant l, intérim , était d, accord avec nous ».

Le Député Tshiyonga confirme à ses collègues que « vous allez comprendre avec moi le souci de maximiser les recettes pour ce petit temps , opération occasionnelle ,pas pour toujours , franchement nous sommes dans l, erreur d, où il fallait informer la plénière . Ceux qui ont compris comme moi peuvent nous pardonner au nom du seigneur sauf ceux qui ont la dent”.

Il sied de rappeler que les élus provinciaux avaient lors de ladite plénière, décidé de mettre en place une commission ad hoc devant statuer sur la matière, avant toutes sanctions prévues par la loi.

Willy Theway Kambulu