RDC/EPST : l’Église du Christ au Congo (ECC) signe à son tour la nouvelle convention scolaire avec l’État congolais! Le Ministre Tony Mwaba annonce la mise en place d’un cadre permanent avec les confessions religieuses pour pérenniser les acquis de ladite convention

RDC/EPST : l’Église du Christ au Congo (ECC) signe à son tour la nouvelle convention scolaire avec l’État congolais! Le Ministre Tony Mwaba annonce la mise en place d’un cadre permanent avec les confessions religieuses pour pérenniser les acquis de ladite convention

21 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

L’Église du Christ au Congo, ECC, à travers son président national et représentant légal, le Pasteur André Bokundoa-Bo-Likabe a signé ce lundi 21 novembre, la nouvelle convention scolaire avec l’État Congolais représenté par le Ministre de l’EPST, Tony Mwaba.

Ladite cérémonie s’est déroulée dans la salle Monseigneur Pierre Marini Bodho en l’enceinte de la paroisse protestante du Congo, à Kinshasa.

Le patron de l’EPST, le Professeur Tony Mwaba Kazadi a par la circonstance précisé que cette convention révisée de gestion des établissements publics, d’enseignement maternel, primaire, et Secondaire entre l’État Congolais et les confessions religieuses promeut des réformes pour le secteur de l’éducation.

« L’actualité c’est la nouvelle convention revisitée. La convention qu’on a actualisée à ce jour est meilleure que la première car la première était obsolète et non inclusive. Aujourd’hui, c’est la signature pour donner finalement vie à cette nouvelle confession. Dès que cette phase des signatures terminent, nous allons organiser des missions de vulgarisation pour éviter les mauvaises interprétations. Avec cette convention nous allons repartir sur une nouvelle base et l’avenir de cette convention sera meilleur » a soutenu le Ministre Mwaba Kazadi.

Sur ce, un cadre permanent entre confessions religieuses et ministère de l’EPST a été envisagé par le Ministre Tony Mwaba pour pérenniser les acquis de ladite convention.

« Pour éviter des contradictions et mauvaises interprétations, j’ai souhaité qu’après cette signature que nous puissions organiser un cadre d’échange permenant entre l’État et les confessions religieuses signataires de cette convention. Ceci nous permettra de travailler pour tous les problèmes qui dérangent notre sous secteur » a-t-il ajouté.

Bien avant, le président de l’ECC qui remettait un mémo au ministre de l’EPST, avait souhaité que cette nouvelle convention mette fin à certaines pratiques décriées dans le sous-secteur de l’éducation.

« Nous osons croire que l’avènement de la nouvelle convention va mettre un terme à certaines attitudes qui nous choquées. Vous avez reçu, là où vos prédécesseurs n’ont pas pu. Je vous dis donc bravo » a dit André Bokundoa, président de l’ECC.

Cette cérémonie a aussi connu la présence de la vice-ministre de l’EPST, Aminata Namasiya

Dan de Dieu Kayanda