Diplomatie : La loi Muyumba   va étouffer les nominations politiques surtout dans le ministère des affaires étrangères

Diplomatie : La loi Muyumba va étouffer les nominations politiques surtout dans le ministère des affaires étrangères

21 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net



La sénatrice Francine Muyumba Nkanga a vu sa « proposition de loi sur les statut particulier du corps des diplomates de carrière de la République Démocratique du Congo » être déclarée recevable au Sénat lors de la séance plénière tenue ce vendredi 18 novembre 2022.


Dans une interview accordée à la presse à la fin de cette séance, la sénatrice Muyumba a affirmé que cette loi resorbera plusieurs problèmes qui handicapent la diplomatie congolaise et la rend passive.

Elle a énuméré entre autres les nominations politiques au sein des organes techniques du ministère des affaires étrangères, les conditions de travail et de primes des diplomates congolais.

 » Dans la nouvelle législation, on met l’accent sur la lutte contre les antivaleurs, des nominations politiques surtout dans l’administration du ministère des affaires étrangères et aussi, permettre à nos missions diplomatiques et leurs animateurs d’avoir les moyens qu’il faut pour mener la diplomatie qu’il faut », a-t-elle dit.

Et de poursuivre,  » cela veut dire que cette proposition, dès que adoptée et promulguée par le président de la République, va résoudre les problèmes sociaux, de primes. Vois allez voir qu’il y a des ambassades qui n’ont pas de charoi automobile, qui ont beaucoup de problèmes. Nous devons maintenant légiférer pour amener nos diplomates au standard de traitement qu’il faut sur le plan international « .

Notons que cette proposition Diplomatie : La loi Muyumba va étouffer les nominations politiques surtout dans le ministère des affaires étrangères


La sénatrice Francine Muyumba a vu sa loi être déclarée recevable au Sénat lors de la séance plénière tenue ce vendredi 18 novembre 2022.

Dans une interview accordée à la presse à la fin de cette séance, la sénatrice Muyumba a affirmé que cette loi resorbera plusieurs problèmes qui handicapent la diplomatie congolaise et la rend passive.

Elle a énuméré entre autres les nominations politiques au sein des organes techniques du ministère des affaires étrangères, les conditions de travail et de primes des diplomates congolais.

 » Dans la nouvelle législation, on met l’accent sur la lutte contre les antivaleurs, des nominations politiques surtout dans l’administration du ministère des affaires étrangères et aussi, permettre à nos missions diplomatiques et leurs animateurs d’avoir les moyens qu’il faut pour mener la diplomatie qu’il faut », a-t-elle dit.

Et de poursuivre,  » cela veut dire que cette proposition, dès que adoptée et promulguée par le président de la République, va résoudre les problèmes sociaux, de primes. Vois allez voir qu’il y a des ambassades qui n’ont pas de charoi automobile, qui ont beaucoup de problèmes. Nous devons maintenant légiférer pour amener nos diplomates au standard de traitement qu’il faut sur le plan international « .

Notons que cette proposition a été envoyée à la commission Politique, justice et administrative de la chambre haute du parlement congolais pour toilettage technique avant son adoption par les sénateurs et sa promulgation par le chef de l’Etat.

MD