RDC/ guerre dans l’Est :  » Monsieur Tshisekedi  et ses mentors sont à la recherche d’un argument électoral et de conservation de pouvoir » ( Fayulu)

RDC/ guerre dans l’Est :  » Monsieur Tshisekedi  et ses mentors sont à la recherche d’un argument électoral et de conservation de pouvoir » ( Fayulu)

16 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le coordonnateur de la coalition Lamuka, Martin Fayulu estime que la guerre dans l’Est est une manœuvre du pouvoir en place pour avoir un argument électoral en l’emportant à la veille des élections ou pour justifier un plan de glissement électoral.

Cet opposant congolais qui se fait appeler  » président élu » l’a dit lors d’un point de presse tenu ce mercredi 16 novembre 2022, à Kinshasa.

 » Monsieur Tshisekedi et ses mentors sont cyniquement et désespérément à la recherche d’un argument électoral et de conservation de pouvoir. Ayant constaté que monsieur Félix Tshisekedi ne pourra pas gagner les elections de 2023, ses parrains sont venus à sa rescousse en imposant à la RDC, une guerre qu’il devrait gagner à temps voulu afin de lui donner l’occasion de se présenter en sauveur de la population qui ne jure que par la paix  » allègue Martin Fayulu.

En même temps, le président du parti politique, l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECiDé) a appelé les congolais à la mobilisation générale pour sauver l’intégrité territoriale.

 » Tout congolais doit être au combat, conformément à l’article 63 de notre Constitution qui dispose que : Tout Congolais a le droit et le devoir sacré de défendre le pays et son intégrité territoriale face à une menace ou une agression extérieure. Que vous soyez au Sud, au Nord, à l’ouest, à l’est ou dans la diaspora, mobilisons-nous tous pour soutenir nos vaillants militaires qui se battent pour l’intégrité de notre territoire et prouvons au monde entier que le Congo est un, indivisible et il le restera », a-t-il martelé.

Ce point de presse de Martin Fayulu intervient quelques jours après son retour au pays et l’intérdiction de la tenue d’une marche par son camp politique pour le soutien aux FARDC.

Patrice Ntanga