Conférence ” Future femme dirigeante » : Le DG Émile Ngoy réaffirme l’engagement de l’ISC de faire participer la femme au devenir de la RDC

Conférence ” Future femme dirigeante » : Le DG Émile Ngoy réaffirme l’engagement de l’ISC de faire participer la femme au devenir de la RDC

15 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Les étudiants de l’Institut supérieur de commerce (ISC) ont pris part ce lundi 14 novembre 2022 à une conférence organisée par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) en partenariat avec ONU Femmes, sous le thème  » Future femme dirigeante ».

Cette activité qui s’inscrit notamment dans le cadre du renforcement de la participation politique des femmes en RDC, a vu intervenir la ministre des Mines Antoinette Samba et le professeur Al Kitenge.

Tout à tour, les intervenants ont mis l’accent sur la nécessité pour les jeunes femmes de s’engager sur la voie politique afin de contribuer au développement du pays.

A l’issue de la conférence, le Directeur général de l’ISC, Émile Ngoy Kasongo, a réitéré l’engagement de son établissement à faire participer la femme à la politique pour le devenir de la RDC.

« On fait la politique avec des convictions, c’est un univers compétitif et nous pensons que nous devons former nos enfants aujourd’hui à l’idée de faire un jour la politique. L’ISC va continuer à participer à ce combat, pas seulement de l’émancipation mais aussi de la participation de la femme à la politique au devenir de la République démocratique du Congo », a-t-il indiqué devant la presse.

Et d’ajouter : « Si j’ai un vœu à faire à la distinguée première Dame, c’est de dire, ici à l’ISC, il y a des conditions à la fois académiques, physiques, le positionnement géographique pour qu’emerge un institut de leadership féminin ».

De son côté, le professeur Al kitenge, a appelé les jeunes femmes à montrer l’excellence pour être en mesure de prétendre assumer des responsabilités.

« Nous avons 51% de sexe féminin dans notre cartographie démographique, il est donc important que ces 51% prennent leur place. La seule façon c’est de travailler, d’apprendre, de montrer l’excellence pour être en mesure de prétendre assumer des responsabilités. Nous pensons qu’il y a des droits des femmes, il y a également les devoirs des femmes notamment de devenir des personnes d’excellentes performances pour être en mesure de faire agrandir les performances du pays », a-t-il souligné.

Satisfaite de ce moment d’échanges, Becky Itufa, étudiante à l’ISC, estime que cette conférence a apporté un changement aux femmes fruits de cet établissement, notamment par leur manière de voir la politique.

Ouriel M.