RDC/EPST : Le Ministre Tony Mwaba appelle les responsables des provinces éducationnelles de Kinshasa et les chefs d’établissements d’enseignement public au respect de ses orientations pour le redressement du sous-secteur

RDC/EPST : Le Ministre Tony Mwaba appelle les responsables des provinces éducationnelles de Kinshasa et les chefs d’établissements d’enseignement public au respect de ses orientations pour le redressement du sous-secteur

11 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le Ministre de l’EPST, Tony Mwaba Kazadi tient à la lutte contre les anti-valeurs dans son sous-secteur et ainsi qu’à la pérennisation de la gratuité de l’enseignement.

Lors d’une réunion qui l’a présidé ce vendredi 11 novembre, le patron de l’EPST a fustigé la non prise en compte de ses recommandations données aux responsables des cinq provinces éducationnelles de la ville de Kinshasa, ainsi qu’aux chefs d’établissements d’enseignement public sur la lutte contre les anti-valeurs.

Poings sur la table, le ministre de tutelle a promis des sanctions sévères.

« Vous connaissez ma vision, celle qui consiste à redresser le secteur en luttant contre les anti-valeurs et la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire, mais comment pouvons-nous comprendre le ministre que je suis, puisse jouer pleinement le rôle qui est le vôtre ? Vous ne travaillez pas, il y a rien sur le terrain sauf quelques responsables au niveau des provinces que je reconnais font bouger les lignes. Vous serez surpris de me voir l’un de ces quatre matins dans vos bureaux dans le cadre de mes visites surprise » a dit l’avant gardiste de la gratuité de l’enseignement, Tony Mwaba.

Dans la même droite ligne, le Ministre Tony Mwaba a insisté que cette mise en garde est une dernière. Les contrevenants seront frappés par la rigueur de la loi.

« Cette réunion est la toute dernière pour vous mobiliser à travailler et si jamais vous n’arrivez pas à me donner les résultats positifs, je vais sanctionner. Je sais qu’il y a un adage qui dit  » qu’il n’y a pas de mauvaises troupes, mais de mauvais chefs ». Mais rassurez vous qu’ici, il n’y a que de mauvaises troupes et non un mauvais chef » a-t-il insisté.

Cette réunion a aussi perdu à l’autorité éducationnelle de donner des nouvelles recommandations. Il leur a demandé de faire la ronde dans toutes les écoles pour palper du doigt les conditions d’apprentissage des élèves afin d’avoir une idée claire et de donner les solutions.

Dan de Dieu Kayanda