Cop 27 : Sama Lukonde réaffirme la position  » de pays solution  » qu’occupe la RDC dans la lutte contre le réchauffement climatique

Cop 27 : Sama Lukonde réaffirme la position  » de pays solution  » qu’occupe la RDC dans la lutte contre le réchauffement climatique

7 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net


Depuis Charm El-Cheikh en Egypte, le chef du gouvernement de la République démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde a vanté les immenses réserves en ressources naturelles que regorge son pays.


Visitant les stands de la République démocratique du Congo érigés pour la circonstance, Jean-Michel Sama Lukonde n’a cessé de se redire en réaffirmant la position de « Pays Solution » qu’occupe la RDC dans cette bataille contre le réchauffement climatique.

Pour lui, la RDC a été très impliquée dans la préparation de la COP-27, en a abritant avec succès les travaux de la Pre-Cop 27 à Yangambi et à Kinshasa. D’où, ça sera une occasion pour son pays, co-organisateur des ces travaux avec l’Égypte de présenter lors des travaux, un plaidoyer pour le financement adéquat dont il a besoin face aux enjeux climatiques.

« Honnêtement, j’avais pensé faire une visite comme tous ceux qui passent dans les stands, vous avez tenu à faire asseoir autant des couleurs parce que justement en tant que Premier Ministre, Représentant du Président de la République, il fallait que je sois accueilli comme il se doit. Ici, je vais simplement mentionner que nous sommes dans la droite ligne de ce qui avait déjà été lancé par le Président de la République, sur l’affirmation de la République démocratique du Congo comme pays solution. A la suite de cette affirmation, nous avons eu une participation active à la COP-26. Et puis des engagements précis. Engagement d’abord de faire entendre notre voix en tant que pays solution mais, surtout de nous battre pour ces droits qui sont les nôtres par rapport justement à ces solutions que nous apportons » a-t-il fait savoir.

Bien avant, Jean-Michel Sama Lukonde avait pris part à la cérémonie d’ouverture solennelle des travaux aux côtés de la délégation congolaise composée des ministres de l’environnement, de la communication et médias et des autres pays représentés.

Cette réunion de lutte contre le changement climatique et la transition énergétique va aussi pouvoir apporter un soutien financier conséquent aux pays en développement qui en souffrent le plus.

« L’Afrique est le continent le plus touché et le moins émetteur aussi, avec seulement près de 3% des émissions globales de gaz à effets de serre » renseigne la primature, d’où il sera plus question de financement des pays du Sud qui, comme la RDC, contribuent énormément à l’amortissement du réchauffement climatique à travers les ressources forestières qu’ils détiennent.

Dan de Dieu Kayanda