RDC : Moussa Mondo invite le président Tshisekedi à consulter Joseph Kabila pour mettre fin à la guerre de l’Est

5 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Des réactions divergent à la suite de l’adresse, jeudi 3 novembre, du président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi à la nation pour dénoncer les manœuvres du Rwanda notamment dans la partie Est du pays.

Moussa Mondo membre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD, formation politique de Joseph Kabila, a dans une interview exclusive accordée à http://www.grandjournalcd.net, dénoncé la manière du président Tshisekedi d’aborder la diplomatie avec le Rwanda.

D’après ce membre du conseil national du PPRD, il serait mieux pour le président Tshisekedi de couper toutes relations avec le Rwanda et rappeler à Kinshasa, l’ambassadeur Congolais en poste à Kigali.

« C’est un discours qui comprend beaucoup d’incertitudes. Tantôt c’est la diplomatie, tantôt c’est la déclaration de guerre. Lors du récent conseil de sécurité, le président Tshisekedi paraissait ferme, mais subitement, il nous fait une déclaration incertaine. C’est inquiétant, lorsque les rebelles du M23 vaincus hier par mon ami et frère Mamadou Moustapha Ndala sous les roulettes du Raïs Joseph Kabila Kabange, mais aujourd’hui, ces rebelles avancent et ont conquis nos localités l’un après l’autre et le Président Tshisekedi se présente avec un discours d’incertitude au lieu de prendre les décisions fermes pour mobiliser son peuple. Je profite de l’occasion pour rendre hommage au général Delphin Kahimbi qui avait prévenu à la nation et au président que Karega était une menace et un danger pour notre nation » a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Le 24 Janvier 2019, le président Tshisekedi avait trouvé un Congo fort et unis devant les M23 et ses alliés Rwandais. Avec une relation diplomatique si froide suite à plusieurs tentatives du Rwanda pour déstabiliser la RDC… Déclarer la guerre ou non, les Congolais ont besoin de leur pays dans son entièreté avant le 24 janvier 2024 prochain. Nous soutenons notre armée et non la politique du régime actuel, c’est à dire les accords signés entre l’UDPS et le Rwanda ne nous engagent pas ».

Pour retrouver une paix durable dans la partie Est du pays, Moussa Mondo conseille au président Tshisekedi de rencontrer son prédécesseur, Joseph Kabila, tout en soulignant que le pays n’a pas jusqu’à ce jour un allié sincère.

« Pensez-vous vraiment que la RDC a des alliés sincères à l’occident ou au monde ? Sauf l’envie de nos richesses et projets sataniques de nous balkaniser. Donc nous devons lutter pour que nous soyons respectés dans le monde. Pour l’amour de notre patrie, nous sommes prêts à apporter notre soutien à une seule condition que Monsieur Tshilombo mette à jour tous les accords signés avec le Rwanda et l’Ouganda. Qu’il consulte aussi son prédécesseur, qui est à la fois soldat, commandant des troupes, commandant chef d’État major force terrestre, fils d’un maquisard et président de la République durant 18 ans. Joseph Kabila avait trouvé un non Etat, grâce à sa sagesse il a pu unifier le pays et son peuple » a-t-il conclu.

Il sied de rappeler que,  » la résurgence du groupe armé M23 dans l’Est de la RDC constitue une menace pour la paix « , alerte l’ONU.

Selon elle, l’impact humanitaire des attaques du M23 est considérable. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) signale au moins le déplacement de 75.000 personnes à l’intérieur du pays et 11.557 autres personnes à la frontière avec l’Ouganda.

L’ONU encourage les dirigeants de la région à poursuivre un dialogue sincère pour faire face à la menace que représentent les groupes armés et pour éviter une escalade des tensions entre la RDC et ses voisins.

Dan de Dieu Kayanda