RDC : chiffré à 14,6 milliards USD,  le Projet de loi des finances exercice 2023 jugé recevable à l’Assemblée nationale

RDC : chiffré à 14,6 milliards USD,  le Projet de loi des finances exercice 2023 jugé recevable à l’Assemblée nationale

1 novembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le Projet de Loi de Finances pour l’exercice 2023 a été jugé recevable par l’Assemblée nationale ce mardi 01 novembre, ce, à l’issue d’un vote avant d’être envoyé à la commission ECOFIN pour toilettage.

Ce vote est intervenu après que le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde ait rencontré les multiples préoccupations des députés nationaux.

En ce qui concerne les réponses du Premier Ministre aux députés nationaux, elles ont porté sur les préoccupations d’ordre général, les préoccupations sur les recettes, les préoccupations sur les dépenses et enfin les préoccupations sur le Programme de développement local des 145 territoires de la RDC.

Y répondant, Le Premier Ministre Sama Lukonde a réitéré la détermination de son Gouvernement à tout mettre en œuvre pour répondre aux aspirations profondes du peuple Congolais à travers cette Loi de finances 2023.

« Le Gouvernement rassure les Honorables Députés que des dispositions seront prises pour l’intégration de certaines de ces recommandations et observations dans la mise en œuvre de son Programme d’Actions en général, et dans l’exécution du budget 2023 en particulier. Aussi votre Gouvernement salue-t-il les encouragements et les félicitations des Honorables députés sur le respect du délai de dépôt de ce projet de loi de finances, la qualité du budget et sa hauteur arrêtée à 14,6 milliards de USD, la réduction du train de vie des Institutions, la mise en place des mécanismes efficients de contrôle pour l’accroissement des recettes, l’accroissement du budget alloué à la Défense, à la Santé et à l’Enseignement ainsi que la prise en compte du Programme de Développement Local des 145 territoires » a dit substance le Premier-Ministre.

Rappelons qu’en deux ans seulement, le Budget de l’État, sous le Premier Ministre Sama Lukonde, est passé de 7 à plus de 14 milliards de dollars américains.

Pour le Chef du gouvernement, ce bond en avant n’est pas le fruit du hasard. Il est la résultante du sérieux imprimé dans la gestion et la maîtrise des finances publiques, dans la lutte contre le coulage des recettes notamment à travers les organes de contrôle comme l’IGF, la CENAREF, la Cour des comptes ainsi que la maximisation des efforts, particulièrement au sein des régies financières.

Dan de Dieu Kayanda