Santé : le champignon, un aliment opulent en protéines et vitamines indispensable à la prévention des maladies [Reportage]

Santé : le champignon, un aliment opulent en protéines et vitamines indispensable à la prévention des maladies [Reportage]

27 octobre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Les différentes espèces des champions recommandées à la consommation regorgent d’innombrables valeurs nutritionnelles ignorées de nombreuses personnes. Cet aliment, intervient dans la régulation du taux de cholestérol dans l’organisme humain et de la tension artérielle.

Ces propriétés découlent du fait que cet aliment soit riche en eau, en calcium, en potassium, en magnésium et une quantité non négligeable de sodium ainsi que le sel minéral, le fer, des nutriments essentiels pour l’organisme humain. En plus, les champignons sont aussi réputés pour leur teneur élevée en protéines, en vitamines.

Une spécialiste en nutrition et assistante des cours au département d’hôtellerie à l’Institut supérieur pédagogique de Muhangi, ISP-Muhangi à Butembo, Furaha Florence, reconnaît que les champignons sont à prescrire aux personnes atteintes de kwashiorkor, une maladie due à la malnutrition, aux hypotendus et hypertendus grâce à sa quantité de potassium et aux cardiopathes pour sa faible teneur en lipides.

« Le champignon est un bon aliment pour les cardiopathes parce qu’il y a zéro quantité de cholestérol, si vous avez un problème du cœur dû à l’excès du cholestérol dans votre organisme. Ils sont prescrits aux personnes qui accusent des problèmes d’instabilité de la tension artérielle, pour les kwashiorkorés, pour ceux qui ont des os fragiles ou des problèmes de dents à cause de la quantité du calcium qui s’y trouve. Je conseillerais à toute personne en l’état normal de consommer régulièrement les champignons pour aider à protéger son organisme», a-t-elle expliqué.

De la commercialisation et consommation du champignon

L’insécurité grandissante dans plusieurs régions du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu, impacte négativement sur le commerce des champignons. C’est ce qu’ont révélé quelques vendeuses de cette denrée alimentaire rencontrées mardi 25 octobre au marché central de la ville de Butembo.

A en croire leurs témoignages, le champignon se fait rare sur le marché local faute d’accès aux entités productrices suite à l’insécurité caractérisée par des attaques rebelles.

« il y a des moments où les champignons deviennent rares, nous n’en trouvons pas régulièrement, ils ont des saisons. A cause de la guerre dans les zones d’approvisionnement nous ne trouvons plus du travail. Et beaucoup ne s’en procurent pas faute d’argent suite à la crise économique imposée par la guerre. Si les autorités nous aident à éradiquer cette situation nous allons aussi vendre aisément», ont-elles confié.

Les vendeuses de champignon au centre ville de Butembo font également observer que la population locale semble avoir renoncé à la culture de la consommation des champignons (toutes les variétés confondues, ndlr). Elles rapportent que seuls quelques habitants en payent ou carrément des malades.

« Beaucoup de gens ne se procurent pas des champignons car ils ne le connaissent pas. Ce sont surtout des malades qui en achètent mais la plupart des habitants s’en soucient moins», ajoutent-elles.

Notons que, plusieurs variétés de champignons s’observaient en quantité sur le marché locale. Les unes qui étaient cultivées et d’autres qui poussent d’elles même dans les régions où se vit la guerre. Certains habitants semblent adopter la culture microbiologique des champignons.

Mbelesi Voyage