RDC : Une délégation du PNLT présente une revue des ces activités auprès du ministre Mbungani

RDC : Une délégation du PNLT présente une revue des ces activités auprès du ministre Mbungani

26 octobre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le ministre de la santé publique, hygiène et prévention, Jean-Jacques Mbungani s’est entretenu le mardi 25 octobre, avec une délégation conjointe composée des délégués de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), et de l’Action Damien.

Conduite par le docteur Michel Kaswa Kayomo, Directeur du Programme National de Lutte contre la Tuberculose, cette délégation est venue présenter au ministre de tutelle la revue externe sur les activités de lutte contre la Tuberculose dans le pays.

« Nous avons conduit une délégation de la revue externe, c’est-à-dire des experts du niveau international, qui sont venus faire au ministre de la santé le débriefing du déroulement de la revue externe du programme de la tuberculose, et parmi et parmi lesquels il y a ceux qui sont venus de l’USAID Washington, de Genève Afro et puis, bien entendu, notre collègue du Mali et de la Guinée. Les éléments importants de cette discussion est que, sur base des descentes sur terrain, il ressort que le pays a fait d’énormes performances en terme de détection des cas de Tuberculose où la RDC vient de passer le cap de 215.000 cas de Tuberculose notifiés. Et par rapport au traitement, nous avons atteint 94 pourcent de succès thérapeutique pour ce qui est de la Tuberculose » a renseigné le Directeur du PNLT.

Toute fois, le directeur du PNLT a martelé sur  » le défis majeurs qui persistent en terme d’outils diagnostics que nous devons nous assurer de mettre dans les 516 zones de santé. Et nous avons 2.083 centres de santé qui prennent en charge les malades souffrant de la tuberculose qui doivent être équipés « .

Sur ce,  » le gouvernement doit fournir beaucoup d’efforts pour que nous puissions avoir suffisamment de médicaments afin de bien traiter les malades que nous diagnostiquons ».

Et enfin, il a souligné qu’après cette séance de travail, le ministre de tutelle a été ouvert et chaleureux en indiquant que c’est aussi sa perception au-delà de l’apport des partenaires et que c’est le moment que le Gouvernement de la République mette aussi la main dans la poche pour l’achat additionnel des médicaments.

Dan de Dieu Kayanda