RDC/EPST: « la lutte contre les antivaleurs, la consolidation et la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire restent le combat quotidien que chacun doit mener pour la réforme du sous secteur » [Professeur Tony Mwaba]

RDC/EPST: « la lutte contre les antivaleurs, la consolidation et la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire restent le combat quotidien que chacun doit mener pour la réforme du sous secteur » [Professeur Tony Mwaba]

25 octobre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le centre Nganda situé dans la commune de Kintambo à Kinshasa, sert de cadre pour les assises de la session de concertation des Coordinateurs des Écoles Conventionnées Catholiques qui vont se clôturer le vendredi 28 octobre prochain.

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba a martelé sur la lutte contre les antivaleurs, la consolidation et la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire qui selon lui, restent le combat quotidien que chacun doit mener pour la réforme de l’enseignement primaire.

À ce propos, il est aussi revenu avec insistance sur le caractère irréversible de la gratuité de l’enseignement primaire.

« C’est ce qui justifie que nous sommes vraiment dans la réforme. Les résistances, ne sont pas structurelles. Elles sont conjoncturelles et sont souvent liées à certaines personnes qui avaient fait de l’enseignement un secteur marchand qui résistent ; mais, la gratuité aujourd’hui, contrairement à l’année passée ou aux années où elle a été décrétée, la gratuité marche. Même dans les écoles catholiques », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Aujourd’hui, comme on fait l’évaluation, tous les Coordinateurs provinciaux catholiques sont invités à Kinshasa. Effectivement c’est pour faire l’évaluation. L’évaluation suppose, mettre en exergue toutes les difficultés auxquelles on est confronté. Même les résistances, parce que dans certaines écoles aussi, il y a cette question de vente des uniformes, de la perception illicite des frais, c’est 2/10 ».

Le ministre de l’EPST a tout de même reconnu qu’il reste encore des efforts à fournir pour maintenir le cap. Dans cette optique, il a noté la nécessité de monter des mécanismes pour surmonter ces difficultés et avoir la réussite totale de cette réforme, même dans toutes les écoles conventionnées catholiques.

Ouriel M.