RDC/EPST_Kasaï-Central 2 : Lancement officiel à Luiza de l’identification des élèves et le recensement des écoles privées agréées

RDC/EPST_Kasaï-Central 2 : Lancement officiel à Luiza de l’identification des élèves et le recensement des écoles privées agréées

22 octobre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Les travaux de recensement des écoles privées agréés et de l’identification des élèves ont été lancés le vendredi 21 octobre 2022 dans la province éducationnelle du Kasaï-Central 2.

Cette cérémonie a eu lieu dans à l’Institut Technique Social Tshinyeji, ITS, une école non conventionnée se trouvant à Luiza, en présence de différentes personnalités de l’EPST Kasaï-Central 2, du Conseil de sécurité ainsi que de centaines d’élèves.

L’ Administrateur intérimaire du territoire de Luiza Willy Kabamba qui a donné le go de ces activités a rendu hommage au ministre de l’EPST, le professeur Tony Mwaba qui ne ménage aucun effort pour la rationalisation de ce sous-secteur et la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire prônée par le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans son allocution, le directeur provincial de l’EPST Kasaï-Central 2 a indiqué que l’identification des élèves est gratuite sur toute la province éducationnelle selon les instructions de sa hiérarchie. Pour ce faire, il a promis de sanctionner les contrevenants de cette décision.

« Selon les instructions que nous avons reçues de son Excellence Tony Mwaba Kazadi, ministre de tutelle, aucun frais ne sera perçu pour l’identification des élèves et le recensement des écoles privées agréés. C’est gratuit ! Les récalcitrants seront punis selon les rigueurs de la loi » a indiqué le Proved Matthieu Kazadi Ntumba.

Par ailleurs, au cours de cette cérémonie, le Directeur provincial du Service de Contrôle et de Paie des Enseignants, SECOPE, Aubin Musenu Tshitshiku, a souligné que cette commission chargée d’identification est composée des agents du SECOPE et ceux du Service national d’identification des élèves, SERNIE en sigle, afin de produire un fichier réel des écoles privées agréés et  » que chaque apprenant des établissements scolaires publics et privés, à tous les niveaux, ait un numéro matricule ».

Jean-Claude Kabinda