Remaniement au sein des FARDC : Ce qu’il faut savoir sur le nouveau chef d’état-major général Christian Tshiwewe Songesha

Remaniement au sein des FARDC : Ce qu’il faut savoir sur le nouveau chef d’état-major général Christian Tshiwewe Songesha

4 octobre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le désormais nouveau chef d’état-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) se nomme Christian Tshiwewe Songesha qui remplace à ce poste l’indéboulonnable général des armées, Célestin Mbala Munsense.

Né le 27 octobre 1968 à Lubumbashi, dans l’actuelle province du Haut-Katanga, le nouveau chef d’état-major général est originaire de la province du Lualaba.

À trente ans, en 1998, il est parmi les premiers officiers rangers formés au Soudan après le départ du Maréchal Mobutu, chassé du pouvoir par Laurent Désiré Kabila.

De 1999 à 2000, il suit les cours de commandement d’état-major « Mura » (l’autre appellation de la Garde républicaine) à Likasi, dans l’actuelle province du Haut-Katanga, et recevra le brevet d’état-major pour son cursus réalisé en Angola.
De retour dans son pays, il est parmi les brillants étudiants qui participent au cours de commandant brigade, au centre supérieur militaire à Kinshasa, entre 2003 et 2004. Formé à l’antiterrorisme par des Israéliens en Angola, Christian Tshiwewe Songesha fera également ses classes au sein de la deuxième promotion Kabila du collège des Hautes études militaires et stratégies de défense de Kinshasa.

En parallèle, il gravit patiemment les échelons de la hiérarchie militaire.

Désigné commandant de la 10ème brigade Mura à Kinshasa en 2003, il est nommé commandant du 13ème régiment de la Garde républicaine à Lubumbashi, de 2007 à 2011. De retour à Kinshasa dès 2011, il est désigné commandant second en charge des opérations et renseignements de la GR de 2014 à 2020, jusqu’à ce que Félix Tshisekedi l’élève au grade de général major.

Âgé de 54 ans moins quelques jours, Christian Tshiwewe Songesha aujourd’hui lieutenant général prend la fonction du chef d’état-major général des FARDC en remplacement du général d’armée, désormais retraité, Célestin Mbala Musense.

David Byaruhanga