RDC : Un nouveau centre Africain de chirurgie invasive et cure de fistule voit le jour à l’hôpital de Panzi

RDC : Un nouveau centre Africain de chirurgie invasive et cure de fistule voit le jour à l’hôpital de Panzi

30 septembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net



Un département de chirurgie minimale invasive et cure de fistule a vu le jour ce vendredi 30 septembre à l’hôpital de Panzi à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.


Œuvre du Docteur Dénis Mukwege, cette technique de chirurgie minimale invasive permettra d’éviter une large incision de l’abdomen. Grâce à une caméra introduite par une incision de 10 millimètres et quelques instruments introduits par des incisions de 5 millimètres, le chirurgien opérera dans la cavité abdominale en contrôlant ses gestes grâce à un écran de télévision.


Pour le Docteur Mukwege,  » reconstruire l’appareil génital en surface est relativement facile, mais pour opérer plus loin dans le corps quand la perforation est plus profonde, par exemple avec une manchette, il est obligé d’ouvrir tout le ventre, ce qui est dangereux pour la patiente « .

Cette technique est d’après lui, la solution pour les lésions profondes.

« L’absence de large incision réduit spectaculairement le risque d’infection, autorise une mobilisation immédiate, réduit la durée d’hospitalisation et permet aux patients de retrouver rapidement leur environnement quotidien » a-t-il indiqué.


Jean-Jacques Mbungani, ministre de la santé publique, hygiène et prévention a à l’occasion réaffirmé l’engagement du Gouvernement Congolais, à travers son ministère, à accompagner l’hôpital de référence de Panzi, à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, pour son fonctionnement optimal.

Le ministre de la santé a ému le souhait que ce bâtiment puisse pleinement jouer son rôle afin de contribuer à l’amélioration de la prise en charge de la santé de la population cible.

C’est le président honoraire de la République Française, François Hollande qui a procédé à la coupure du ruban symbolique.


Cette cérémonie a été sanctionnée par la visite du bâtiment, des appareils ainsi que d’autres équipements médicaux.

Cet hôpital spécialisé dans l’accueil des victimes des viols consulte en moyenne 10 femmes survivantes de violences sexuelles par jour.

Dan de Dieu KAYANDA