RDC/Kinshasa : La Fondation Marie-Claire sensibilise les adolescents sur les questions des VBG

RDC/Kinshasa : La Fondation Marie-Claire sensibilise les adolescents sur les questions des VBG

19 septembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Dans le souci de contribuer aux efforts de lutte contre les violences basées sur le genre, dans les communautés en général et dans le milieu des adolescents et jeunes en milieu scolaire et non scolaire en particulier, la Fondation Marie-Claire en sigle FMC-ONG a sensibilisé le 17 septembre, les adolescents et jeunes, les leaders des organisations de la société civile sur les normes, textes légaux et nouvelles stratégies nationales de lutte contre les VGB en RDC. Ce, en marge de journée de la santé sexuelle et reproductive célébrée le 04 septembre.

Arthur Makengo, expert juridique et formateur sur les droits des femmes et enfants a présenté la Loi N°06/018 du 20 juillet 2006 modifiant et complétant le décret du 30 janvier 1940 portant code pénal Congolais. Dans sa présentation, il a soutenu que plusieurs défis restent à relever pour en finir avec les VBG.

« Plusieurs défis restent à relever pour que les normes, textes légaux et nouvelles stratégies nationales de lutte contre le VGB en RDC soient en application. Il y’a entres-autres, les défis de la coordination des activités, de la disponibilité et de l’utilisation des données, de la prise en charge du genre dans les programmes et projets de développement, de l’application effective des lois, de la pacification du territoire et la consolidation de la paix, de la prise en charge des auteurs des violences, de l’implication des communautés, et de la pauvreté », a-t-il relevé.

A l’issue des échanges, ces élèves ont exprimé leur satisfaction. Ils ont également promis d’en parler à leurs pairs.

« J’ai retenu que le formateur nous a dit de dénoncer tout acte des VBG. Il faudra dénoncer et alerter sans aucune crainte », a dit l’élève Boyala Germaine de l’institut Kimvula.

« J’ai appris beaucoup des choses. Je demanderai à mes collègues homme, de bien gérer leur sentiment sexuel pour le bien être de la communauté », a indiqué Mulumba Moïse de l’institut Kimvula.

A travers cette matinée de réflexion, la Fondation Marie-Claire veut contribuer à l’avènement d’une société engagée pour la valorisation et la promotion des conditions idéales de la femme et de la jeune fille.

Dan de Dieu KAYANDA