RDC/Nord-Kivu : le prix des produits alimentaires revu à la hausse au marché local suite à l’insécurité à Bashu

RDC/Nord-Kivu : le prix des produits alimentaires revu à la hausse au marché local suite à l’insécurité à Bashu

15 septembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Il s’observe une hausse de prix des produits alimentaires sur le marché en chefferie des Bashu dans le territoire de Beni depuis le mois d’Août dernier. Une situation qui fait suite à l’insécurité dans cette entité coutumière et principalement dans le graben où les habitants s’approvisionnent en produit agricole.

Il s’agit notamment des haricots, de manioc, les arachides, le soja, du riz, l’huile de palme ainsi que du sel de cuisine. Alors qu’un kilogramme de manioc se négociait jadis à 600 fc, actuellement il se négocie entre 850 et 900 Fc ; un kilogramme des haricots qui se vendait à 1200 se vend actuellement 1500 Fc. Le prix d’un kilogramme des arachides est passé de 3500 à 5000 Fc ; alors que celui du riz est passé de 3000 à 3500 FV.

Aussi, un sceau de maïs qui se négociait à 9000 Fc se négocie actuellement entre 13000 voire 13500 Fc. Sur le marché, le prix du sel de cuisine, est passé de 450 à 600 Fc le sachet ainsi que le prix d’une bouteille de l’huile de palme qui se négocie actuellement à 1700 au lieu de 1200 Fc.

La société civile locale, craint que le pire soit vécu dans les milieux urbains environnant cette entité, grenier agricole, notamment les villes de Butembo, Beni et ailleurs qui dépendent en grande partie des produits champêtres dans cette entité.

Les habitants agriculteurs ne fréquentent plus leurs champs craignant l’insécurité caractérisée par l’activisme des rebelles ADF qui récoltent les produits agricoles des populations dans le graben.

Notons qu’environ deux grandes saisons agricoles viennent de s’achever pendant que les habitants des Bashu accèdent difficilement à leurs champs ; une situation qui a impacté négativement sur le taux de production, s’inquiète la société civile locale.

Mbelesi Voyage