RDC : Sama Lukonde lance un atelier sur le processus de recrutement des candidats inspecteurs et contrôleurs de l’inspection générale du travail

RDC : Sama Lukonde lance un atelier sur le processus de recrutement des candidats inspecteurs et contrôleurs de l’inspection générale du travail

14 septembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net



Le Gouvernement de la République est résolument engagé sur la voie de la réforme et de la redynamisation de l’Inspection Générale du Travail qui fait face à plusieurs difficultés depuis sa création. C’est dans cette optique que le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a procédé, ce mercredi 14 septembre 2022 à l’hôtel Rotana de Kinshasa, au lancement officiel de l’atelier du processus de recrutement des candidats inspecteurs et contrôleurs du travail et des agents de l’administration de l’Inspection générale du Travail.


Au nom du président de la République, Jean-Michel Sama Lukonde a réitéré l’engagement de son Gouvernement à tout mettre en œuvre pour offrir aux travailleurs les conditions d’un travail décent.

« La République démocratique du Congo se bat pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, grâce notamment aux efforts amorcés par le président de la République, qui, par sa détermination de placer l’homme au centre de l’action, tient à concrétiser ses promesses à savoir : assurer les meilleures conditions de travail et assainir le climat des affaires en République démocratique du Congo. C’est dans cette perspective, qu’il s’est personnellement investi à travers le Gouvernement de la République pour que la réforme de l’Inspection du travail soit une réalité.C’est pour promouvoir le travail décent et lutter contre cette souffrance de la population congolaise dans le secteur du travail que le Gouvernement tient à matérialiser la réforme de l’Inspection Générale du Travail », a-t-il déclaré.


Poursuivant son discours, le Premier-Ministre a exhorté ses concitoyens, les organisations professionnelles des travailleurs, des employeurs, ainsi que les partenaires au développement à s’approprier cette réforme qui vise à recruter, à former, à équiper, ainsi qu’à déployer les inspecteurs de travail sur toute l’étendue du pays. A l’occasion, la commission interministérielle assignée à cette tâche a été invitée à plus d’objectivité.

Bien avant dans leurs mots de circonstance respectifs, les deux membres du Gouvernement qui pilotent ce processus de recrutement en l’occurrence, Jean-Pierre Lihau, vice-premier ministre en charge de la Fonction publique et Claudine Ndusi, Ministre du Travail, ont souligné l’importance de l’inspection générale du Travail dans le monde du travail en RDC. Car, ont-ils déclaré, il est important, pour l’État, de valoriser le travail et de le protéger. D’où la nécessité de réformer ce service en lui dotant d’un personnel de qualité et de bonne moralité, avec un effectif à même de couvrir l’ensemble du territoire national.

Au total, 2000 recrues sont attendues à l’issue de ce processus piloté par le ministère du Travail, Emploi et Prévoyance sociale et le ministère de la Fonction publique, sous la coordination du Premier Ministre.

A terme, ce processus devrait permettre de redynamiser l’inspection générale du Travail en augmentant les effectifs des inspecteurs et contrôleurs du travail dont le nombre actuel, très faible, n’offre pas la possibilité de couvrir l’ensemble du territoire national en ce qui concerne le suivi de toutes les questions liées au travail. Précisons que l’Inspection Générale du Travail compte présentement un effectif de 212 personnes dont 85 inspecteurs du travail pour l’ensemble de la RDC.

Dan de Dieu KAYANDA