RDC/Agression M23: la DYPRO invite Félix Tshisekedi à consulter les forces vives afin de mettre toute la nation en position de guerre

RDC/Agression M23: la DYPRO invite Félix Tshisekedi à consulter les forces vives afin de mettre toute la nation en position de guerre

12 septembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

La Dynamique Progressiste Révolutionnaire (DYPRO), plateforme de l’opposition politique est montée au créneau pour la unième fois sur la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Dans un message adressé aux chefs des confessions religieuses, membres de la commission d’intégrité et de médiation électorale (CIME), ce lundi 12 septembre 2022, cette plateforme politique de l’opposition républicaine invite le Chef de l’État Félix Tshisekedi à décréter des consultations avec les acteurs socio-politiques, afin de mettre toute la nation en position de guerre.

 »En ce qui concerne la situation sécuritaire à l’Est du pays, l’opposition républicaine DYPRO recommande une large consultation du Président de la République, Chef de l’État
avec toutes les forces vives de la patrie afin de mettre toute notre Nation en position de guerre contre les agresseurs de notre pays », a recommandé Me Constant Mutamba Tungunga, président national de la DYPRO.

Par ailleurs, l’opposition républicaine invite le président de la République à plaider la cause du pays lors de la 77è session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se tiendra à New York du 12 au 27 septembre 2022.

 »À cette occasion, notre pays doit lever des options fortes entre la force et la faiblesse existentielles. Si nos ennemis bénéficient du soutien de certaines puissances occidentales que nous avons longtemps considérées comme amies, il sera de bonne résolution d’opter pour un camp qui nous aidera réellement à rétablir la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale et l’intangibilité de nos neuf frontières terrestres », a-t-il proposé.

Et quant au gouvernement de la République, l’opposition républicaine DYPRO suggère la levée rapide de l’option matérialisable d’un service
militaire obligatoire pour tous les jeunes afin de sécuriser le plus efficacement possible le territoire national.

Rappelons que l’Est de la République Démocratique du Congo est depuis plusieurs mois agressé par les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda. Jusqu’à ce jour, la cité de Bunangana est sous contrôle de ces rebelles qui mettent en cause les forces armées de la République Démocratique du Congo.

Jean-Claude KABINDA