RDC : Reçus par Sama Lukonde, les députés nationaux de la Tshopo plaident pour le désenclavement de leur province

RDC : Reçus par Sama Lukonde, les députés nationaux de la Tshopo plaident pour le désenclavement de leur province

7 septembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

A Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo où il séjourne, le Chef du gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde a de nouveau échangé avec le caucus des députés nationaux de cette province. Au menu de leur entretien, les problèmes liés à l’infrastructure, l’électricité et à la santé.

« Nous sommes venus à la rencontre du Premier Ministre pour lui poser un certain nombre de problèmes. Les problèmes que nous lui avons posés sont des rappels. Parce que vous vous souvenez que le Premier Ministre nous avait reçus au mois de septembre de l’année passée. Nous lui avons rappelé les trois problèmes de la Tshopo. Nous avons ici, comme tout le monde le sait, un gros déficit en termes d’offre d’électricité. Nous avons de gros problèmes en ce qui concerne la voirie urbaine de la ville de Kisangani », a fait le président de ce caucus, le député national Simene Wa Simene Samuel.

Et d’ajouter, « Nous avons de gros problèmes de routes pour relier les chefs-lieux de nos territoires au centre-ville de Kisangani. Nous avons de gros problèmes ici en ce qui concerne la santé. Nos hôpitaux ne sont pas fournis en équipements. Nous avons de gros problèmes ici sur la route aéroport-centre-ville, où il y a de gros trous. Nous avons un gros problème avec le stade Lumumba. Nous avons un gros problème avec la centrale hydroélectrique de la Tshopo. Et, il faut une nouvelle centrale. Parce que la centrale de la Tshopo ne peut donner que 18 mégawatts, si toutes les turbines sont réparées. Voilà les gros problèmes de la Tshopo, que nous sommes venus poser au Premier Ministre ».

Ce caucus des députés nationaux veut également voir le désenclavement de leur province être aligné dans le programme de développement de 145 territoires.

« Nous voulons voir la réalisation de grandes solutions à ces problèmes, à travers ce qu’on appelle le Programme local de développement des 145 territoires, retenu dans le budget. Nous avons rappelé au Premier Ministre qu’en ce qui concerne la centrale hydroélectrique de la Tshopo, il y a 18, 8 milliards dans le budget 2022. Nous de l’écofin, nous savons que ce montant existe, pas seulement pour la Tshopo, mais aussi pour Kakobola, Katende. Ce sont les trois centrales qui ont été ciblées par l’écofin de l’assemblée nationale, auxquelles on a réservé à chacune, 18, 8 milliards. Et nous tendons vers le 31 octobre. Si on arrive le 31 octobre sans engagement de cette dépense, ce crédit va tomber en annulation. Nous avons même dit au Premier Ministre qu’il faut que les choses se fassent aussi pour la Tshopo » a-t-il ajouté.

Dan de Dieu Kayanda