RDC/Kasaï : le taux de participation à l’ENFEP baisse de 40% au cours de la même année

RDC/Kasaï : le taux de participation à l’ENFEP baisse de 40% au cours de la même année

1 septembre 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le ministre provincial des infrastructures et travaux publics, faisant, représentant du gouverneur de province a procédé ce jeudi 1er septembre au lancement officiel des épreuves de l’examen national de la formation professionnelle, édition 2022. La cérémonie s’est déroulée au centre de la DYNAFET, à Tshikapa.

D’après le directeur provincial de la formation professionnelle et métiers, (FPM), la participation des finalistes à cet examen a connu une baisse de 40% par rapport aux épreuves de la hors session. À l’en croire, des raisons sont liées à certaines difficultés dont celles de la prise en charge financière.

« les pointages provinciaux étaient de 503 candidats dont 144 femmes identifiés et enrôlés dans 17 centres de passation des épreuves, malheureusement nous nous retrouvons avec un effectif très faible de 274 candidats dont 54 femmes; ce qui représente 46 pourcents de perdition », a dévoilé le proved Gérard Bosco Mundeke Kavudisa.

Et de poursuivre : « D’après l’étude menée, 11 % de ce taux de perdition sont les femmes ayant subi des violences basées sur le genre lors des évènements malheureusement de Kamwina Nsapu alors incapables de payer les frais de participation de l’ENFEP, 7% sont les enfants mal accompagnés ayant perdu leurs parents lors de ces mêmes événements, 9% sont des personnes vivant avec handicap très vulnérables et insolvables, 10 % sont des retournés de guerre à la recherche de leur réinsertion professionnelle, 9% sont des pères de famille qui veulent apprendre les métiers, mais découragés par l’impossibilité financière ».

Lançant ces épreuves au nom du gouverneur de province, le ministre provincial des ITP, Henri Ditunga Beya a exhorté les participants à travailler avec concentration pour ne pas tomber dans l’échec.

« Les Items en face desquels vous vous trouvez ont été formulés par vos formateurs conformément au programme de cours suivi tout au long de votre cursus scolaire. Ne paniquez pas, je vous exhorte donc au calme et à la maîtrise pour réserver des réponses appropriées aux questions posées » a lancé Henri Ditunga.

Willy Theway Kambulu