Congo-Russie : Serguei Lavrov reconnaît « la position responsable et équilibrée du Congo » sur le dossier ukrainien

Congo-Russie : Serguei Lavrov reconnaît « la position responsable et équilibrée du Congo » sur le dossier ukrainien

27 juillet 2022 0 Par Grandjournalcd.net

En tournée dans plusieurs pays africains, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a été reçu par le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, ce 25 juillet 2022, à Oyo à environ 400 kilomètres au nord du Congo.


Sergueï Lavrov a passé 48 heures en terre congolaise d’Oyo où il est arrivé le 24 juillet dernier dans la soirée. Reçu au bas de la passerelle par son homologue congolais, Jean-Claude Gackosso, le ministre des affaires étrangères s’est entretenu avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso ; le25 juillet.
 
Pendant plus de deux heures, le tête-à-tête entre le président congolais, et le ministre russe des affaires étrangères a permis aux deux personnalités de faire le tour d’horizon de la coopération, vieille de 58 ans, entre la Russie et le Congo. Ils ont aussi évoqué la crise entre la Russie et l’Ukraine, ainsi que le terrorisme violent dans les pays de Sahel, etc.
 
Au cours d’une conférence de presse animée conjointement avec son homologue congolais, Jean-Claude Gackosso, au terme de ses entretiens avec Denis Sassou-N’Guesso, Sergueï Lavrov a fait savoir qu’ils ont « abordé le renforcement de notre coopération dans le domaine économique, qui a de belles perspectives, y compris dans le domaine des hydrocarbures et de l’énergie ». Selon Serguei Lavrov, « la Russie est déterminée à poursuivre son aide à l’endroit du Congo dans le domaine de la formation, avec l’augmentation des bourses ». 
 
Actuellement, la Russie octroie au Congo, 150 bourses d’études par an. Ce qui classe le Congo au troisième rang des pays africains bénéficiaires des bourses d’études russes. A ce jour, plus de huit mille étudiants boursiers sont passés par la Russie (y compris l’époque de l’ex URSS), a-t-il poursuivi.
 
Selon Serguei Lavrov, « la Russie est déterminée à poursuivre son aide à l’endroit du Congo dans le domaine de la formation, avec l’augmentation des bourses ». Pays industrialisés, la Russie prévoit « la construction d’un laboratoire conjoint pour étudier et prévenir les maladies infectieuses dangereuses. Nous allons transmettre aux Congolais, le système de diagnostic des épidémies contemporaines », selon le ministre des affaires étrangères russe.
 
Il a également salué la position du Congo face à plusieurs situations que vit le monde. « Brazzaville s’oppose à toutes discriminations au sein de l’ONU et la Russie approuve la démarche du Congo. Nous l’avons remercié le Congo pour la position équilibrée et responsable du Président Denis Sassou N’Guesso vis à vis du dossier ukrainien », a soutenu Serguei Lavrov.
 
Le leadership de Sassou N’Guesso reconnu

Le chef de la diplomatie russe a surtout salué le leadership de Denis Sassou N’Guesso dans la recherche des solutions pacifiques au crises, notamment en Afrique. « Nous saluons le rôle que joue le Congo sous le leadership du président Denis Sassou N’Guesso, dans la recherche de solutions dans différentes crises en Afrique (RDC, Mali, RCA, Libye, etc. », a-t-il déclaré.
 
Le ministre Serguei Lavrov a salué également et soutenu l’idée du président Denis Sassou N’Guesso d’organiser une conférence de réconciliation en Libye qui soit inclusive. « Nous saluons particulièrement cette initiative qui met l’accent sur caractère inclusif de la conférence parce que toutes les tentatives précédentes de la part de l’Union européenne et même du secrétariat de l’Onu ne misaient pas sur ce caractère inclusif. Etant donné que le président Sassou N’Guesso entend engager aussi les acteurs extérieurs, y compris la Russie, nous sommes déterminés à aider nos amis d’organiser cette conférence », a-t-il affirmé.


 Wilfrid Lawilla