RDC : Sama Lukonde pour une nouvelle ère de la coopération entre Kinshasa et Bruxelles

RDC : Sama Lukonde pour une nouvelle ère de la coopération entre Kinshasa et Bruxelles

11 juin 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Représentant personnel du président de la République, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a accueilli, le vendredi 10 juin, aux côtés des autorités provinciales, à l’aéroport international de la Luano à Lubumbashi, le Roi des Belges, Philippe, son épouse, la Reine Mathilde ainsi que toute la délégation belge, qui poursuivent leur séjour en RDC.

Après l’aéroport, le chef du Gouvernement a conduit le couple royal et sa suite à l’amphithéâtre professeur Kalaba de l’Université de Lubumbashi où une hospitalité due à leur rang leur était réservée par la communauté Kassaparde en particulier et le peuple Lushois dans son ensemble.

Après son mot de bienvenue, le chef du Gouvernement a rappelé le chemin historique commun parcouru entre le Royaume de Belgique et la RDC, chemin parsemé de douleur et de bonheur, avant d’inviter les deux peuples à amorcer une nouvelle étape qui sera fondée sur une amitié où les uns et les autres avanceront à l’unisson pour construire un avenir radieux pour les générations futures.

« Je reconnais ici que nous ne pouvons pas changer les pages de l’histoire qui est la nôtre. Toutefois, en présence de nos jeunes étudiants, futurs cadres de la République, j’atteste qu’une opportunité unique est offerte à notre génération pour amorcer une nouvelle étape de l’histoire. Étape qui sera fondée sur une amitié où les uns et les autres avanceront à l’unisson pour construire un avenir radieux des nos enfants », a-t-il dit.

Dans la même lancée, le Roi Philippe, qui a parlé de l’ère de la redynamisation des relations bilatérales entre Bruxelles et Kinshasa, nouvelle dynamique incarnée, entre autres, par la coopération universitaire et scientifique, a aussi reconnu l’hospitalité légendaire de la population de Lubumbashi et ses talents à recevoir des hôtes étrangers ainsi que la chaleur de son accueil, qui « dépassent toute attente », tout en rappelant quelques faits historiques y relatifs, une histoire commune dont il a salué la mémoire avec tout ce qui a tissé heureusement comme douloureusement les liens entre les peuples des deux pays. Il s’est dit impressionné par la qualité de l’engagement de tous le acteurs concernés par les projets et réalisations qu’il a pu visiter depuis son arrivée en RDC. Il dit avoir visité un Congo qui inspire et donne de l’espoir. C’est pourquoi, il a appelé les étudiants à saisir la balle au bond pour préparer le futur qui leur appartient dans cette ère nouvelle.

Le souverain belge n’a pas sous estimé les sacrifices que cela exige ni les conditions difficiles dans lesquelles, étudiants et parents congolais sont appelés à préparer l’avenir de ces jeunes appelés à devenir des acteurs responsables de la société, acteurs qui tireront de nombreuses ressources naturelles de leur pays, le plus de valeur ajoutée au profit des Congolais. Pour lui, la vraie richesse du Congo, ce sont ces jeunes avec leur détermination, leur enthousiasme, leur talent, leur volonté, et leur soif de savoir inépuisables.

Le Roi des Belges a également évoqué l’évidence et l’immensité des opportunités de développement du Congo. Faisant mention de l’aspiration de cette jeunesse à la paix, à la sécurité, et à la justice.

Par ailleurs, conscient des défis et de l’interaction entre la paix et le développement, le Roi des Belges a promis de porter, avec conviction et persévérance, le message au sein de l’Union européenne et des Nations-unies pour le retour de la paix dans l’Est et d’être aux côtés du peuple congolais pour l’appuyer autant que possible, à mettre en valeur au profit de tous et équitablement, les richesses naturelles à travers le formidable capital humain que la jeunesse représente.

Le Roi Philippe a salué le dynamisme des universités congolaises en s’appuyant sur la création du centre Africain d’excellence des recherches avancées pour la fabrication des batteries électroniques, comme preuve. Ce centre, a-t-il dit, soutiendra l’émergence d’une chaîne de valeur compétitive par les batteries, les voitures électriques et les énergies renouvelables, avec à la clé, la création des emplois, la construction des économies locales en vue de réduire la pauvreté.

Dan de Dieu KAYANDA