RDC : La domestication et l’harmonisation du protocole de Maputo au cœur d’un échange entre Eddy Mundela et Jean-Claude Mulunda

RDC : La domestication et l’harmonisation du protocole de Maputo au cœur d’un échange entre Eddy Mundela et Jean-Claude Mulunda

2 juin 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Le premier vice-président du Sénat a reçu ce jeudi 02 Juin dans son cabinet de travail, le directeur pays de Ipas RDC, une organisation internationale qui milite pour l’accès des femmes aux soins de santé.

Jean-Claude Mulunda, directeur pays de Ipas RDC était venu solliciter l’accompagnement et l’implication du premier vice-président du sénat, Eddy Mundela Kanku dans le processus de l’harmonisation et la domestication du protocole de Maputo dans le pays.

« Il faut que les deux chambres du Parlement s’impliquent dans cette lutte. Voilà pourquoi nous sommes venus mener ce plaidoyer pour que lorsque le processus va commencer, que les deux chambres puissent le soutenir car, on ne peut pas avoir des lois qui se contredisent au pays, à l’instar du protocole de Maputo qui autorise par exemple l’accès à l’avortement sécurisé dans certaines conditions, pendant que le code pénal sanctionne l’avortement » a dit le docteur Jean-Claude Mulunda.

A l’en croire ce dernier, qui se fait accompagné de Naomie Kadima, chargée de plaidoyer et partenariat de son organisation, les parlementaires devraient voter des lois pour encadrer les résolutions du protocole de Maputo.

Eddy Mundela, en sa qualité de premier vice-président du sénat a promis de s’impliquer pour la promotion des lois qui favorisent les droits des femmes et des jeunes filles dans le pays.

Il est important de relever que le protocole à la charte Africaine des droits de l’homme et de peuple, relatif aux droits des femmes, communément appelé protocole de Maputo est le tout premier traité, ratifié par la RDC à reconnaître l’avortement dans certaines conditions, comme un droit humain des femmes, dont elles devraient jouir, sans restrictions ni crainte de poursuites judiciaires.

Le protocole de Maputo est un protocole international de l’Union Africaine, amenant les États signataires à garantir les droits des femmes, y compris le droit de participer au processus politique, l’égalité sociale et politique avec les hommes, une autonomie améliorée dans leurs décisions en matière de santé et la fin des mutilations génitales féminines.

Dan de Dieu KAYANDA