RDC/Désignation du délégué du parlement à la cour constitutionnelle : Combat de cage entre Mboso et Bahati

RDC/Désignation du délégué du parlement à la cour constitutionnelle : Combat de cage entre Mboso et Bahati

25 mai 2022 0 Par Grandjournalcd.net

La désignation du juge constitutionnel au parlement continue à diviser les présidents de deux chambres du parlement congolais depuis le lundi 23 mai dernier.

Le président du Sénat Bahati Lukwebo a dans une correspondance exprimé son étonnement suite à la désapprobation du président de l’assemblée nationale sur le report du congrès.

Dans cette lettre parvenue à Grandjournalcd.net ce mardi dans la soirée, le professeur Bahati a répliqué aux accusations de Mboso.

« Je marque mon étonnement de constater que vous m’attribue à tort d’avoir impunément violé les articles 158 de la constitution et 42 du règlement intérieur du congrès. C’est une accusation de partialité » s’indigne le président du Sénat.

Pour Bahati Lukwebo, l’attitude de Mboso est de salir son honneur et sa crédibilité.

Dans ce doucement, le professeur Bahati estime que son collègue Mboso veut réduire le quota a une seule chambre et les articles 158 et 42 mis en exergue n’ont rien à avoir avec ce dossier.

« Le Sénat fonde sa démarche sur le remplacement d’un juge de la cour constitutionnel conformément aux articles 7 et 8 de la loi organique du 15 octobre 2013.

Pour rappeler le président Mboso avait exprimé sa désapprobation sur le choix opèré par le Sénat sur un juge constitutionnel avant même la tenue du congrès.

L’opinion se demande où prendra fin le combat de cage entre ces deux hautes personnalités du pays?

Patrice Ntanga