RDC/Kasaï Central : Une ONG appelle à la construction d’une prison moderne à Tshimbulu pour lutter contre les multiples évasions

RDC/Kasaï Central : Une ONG appelle à la construction d’une prison moderne à Tshimbulu pour lutter contre les multiples évasions

17 mai 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Depuis un temps, des évasions massives des prisonniers sont enregistrées au cachot commun de la police nationale congolaise et le parquet général de Tshimbulu dans le territoire de Dibaya.

L’Enfant-Avenir, une organisation de la société civile qui œuvre dans cette partie, dans le cadre du projet Justice, Autonomisation et Dignité de la femme et fille(JAD), indique que la majorité de ces détenus sont ceux poursuivis pour des cas des violences sexuelles et basées sur le genre (VBG) perpétrées sur les femmes et les mineures.

Cette organisation fait savoir que depuis le début de l’année 2022, deux évasions massives ont été enregistrées et 4 pour 2021; ce qui décourage les actions et efforts menés par les organisations de la société civile qui militent dans la lutte contre l’impunité et le respect des droits humains.

« A partir de 2021, nous avons recensé plus de 4 évasions, au début de cette année 2022, au mois de janvier et mai, nous avons enregistré des évasions massives, c’est-à-dire tous les détenus s’évadent dans la quiétude totale et on ne vous explique pas comment ça s’est produit et si les enquêtes sont menées pour retrouver les complices et les évadés même« , a expliqué Me Pierre Bibombe, Coordonnateur de cette organisation.

Pour cet acteur de la société civile, les causes de ces évasions sont notamment, la surpopulation des détenus dans cette maison carcérale, d’une dimension de 3m²; la famine par manque de rations alimentaires et la détention irrégulière.

« Parmi les 29 prisonniers qui se sont évadés en ce mois de mais, on a 13 arrêtés pour de cas des violences sexuelles. Comment ces gens pouvaient être gardés depuis 2 mois sans être présentés devant leur juge naturel. C’est pourquoi nous demandons une enquête sérieuse pour que les auteurs et coupables soient arrêtés et poursuivis. Dans les 48 heures, nous allons saisir officiellement du procureur général, et l’Office de l’auditeur supérieur militaire. Nous qualifions ces évasions comme un autre fléau « , a-t-il ajouté.

C’est ainsi que cette organisation appelle les partenaires techniques et financiers du gouvernement congolais, notamment le PNUD et le HCR à construire une prison centrale moderne dans la ville de Tshimbulu afin de permettre la tenue des audience en chambre foraine et lutter aussi contre des éventuelles évasions des détenus.

HM