RDC : l’UNFPA réitère son soutien aux sages-femmes pour lutter contre la mortalité maternelle

RDC : l’UNFPA réitère son soutien aux sages-femmes pour lutter contre la mortalité maternelle

5 mai 2022 0 Par Grandjournalcd.net

C’est dans la salle Okapi de l’institut national pilote d’enseignement de sciences de la santé, situé au boulevard triomphal qu’à été célébrée ce 05 Mai, la journée internationale de la sage-femme et les 100 ans de la Confédération Internationale de sages-femmes (ICM).

Partenaire du gouvernement Congolais, les Fonds des Nations-Unies pour la Population, UNFPA a réitéré son soutien aux sages-femmes en vue de réduire le taux de mortalité maternelle.

« En cette journée internationale de la sage-femme, les Fonds des Nations Unies pour la Population, renouvelle sa solidarité avec toutes les sages-femmes du monde et salue leur engagement à sauver des vies des femmes et des enfants et leurs contributions dans la sante sexuelle, reproductive, maternelle, néonatale, infantile et adolescente. Conscient du rôle capital que joue la sage-femme dans la survie de la mère et du nouveau-né et pour l’atteint de ces trois résultats transformateurs à savoir zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en planification familiale, zéro violence basée sur le genre ainsi que les pratiques néfastes comme le mariage précoce, l’UNFPA a choisi de continuer à contribuer à l’accomplissement d’un avenir brillant dans les sages-femmes et ainsi accélérer la marche vers l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable 3 à savoir une bonne santé » a dit Victor Rakoto, représentant adjoint de l’UNFPA-RDC.

Pour l’UNFPA, le brillant avenir de la profession sage-femme se concrétisera par un engagement politique résolu et un investissement nécessaire dans les accoucheuses afin d’accroître le nombre de sages-femmes et améliorer la qualité et la couverture de leurs service.

Au nom du secrétaire général à la santé, le directeur du PNSR, Dr Anne-Marie Ntumba a loué la bravoure de sage-femme qui aide le pays à lutter contre la mortalité maternelle.

Le directeur exécutif et président de la société Congolaise de la pratique sage-femme Ambrocckha Kabeya promet pour cette nouvelle année de relever plusieurs défis. Entre-autres, celui d’accroître davantage le nombre de sage-femme, de mener le plaidoyer pour la réglementation de la profession sage-femme et le respect des droits de la Femme.

Cette double célébration a été aussi ponctuée par la prestation de serment de plus de 150 nouvelles sages-femmes.

En RDC, l’UNFPA est engagé dans un partenariat durable et fructueux avec les sages-femmes et le Gouvernement pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle. Ce partenariat porte sur l’appui à travers 3 axes qui sont la formation des sages-femmes, le renforcement des capacités de l’association des sages-femmes et la réglementation de cette profession.Rappelons que le rapport publié en 2021 par l’UNFPA, l’ICM et l’Organisation Mondiale de la Santé intitulé « État de la pratique de sage-femme dans le monde » a révélé que si les gouvernements investissaient dans ce corps de métier, on pourrait sauver 4,3 millions de vies chaque année d’ici 2035, en comptant les décès maternels et infantiles et les enfants mort-nés.

Rappelons que le rapport publié en 2021 par l’UNFPA, l’ICM et l’Organisation Mondiale de la Santé intitulé « État de la pratique de sage-femme dans le monde » a révélé que si les gouvernements investissaient dans ce corps de métier, on pourrait sauver 4,3 millions de vies chaque année d’ici 2035, en comptant les décès maternels et infantiles et les enfants mort-nés.

Bien avant cette cérémonie, le bureau régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Est et du Sud avait organisé une conférence virtuelle au qu’elle avait pris part Dr Anne-Marie Ntumba, Directeur du Programme National de Santé de la Reproduction. Au menu des échanges : les 100 ans de la profession de sage-femme et le rôle vital que jouent les sages-femmes pour répondre aux besoins des mères, l’enjeux de l’augmentation du nombre des sages-femmes sur l’étendue de la RDC pour lutter contre les décès maternels, les défis auxquels les sages-femmes sont confrontés au quotidien en RDC.

Cette journée est célébrée sous les thèmes international : 100 ans des progrès, et local : le progrès dans l’amélioration de la santé maternelle et néonatale passe par la réglementation de la profession sage-femme.


Dan de Dieu KAYANDA