RDC : la coordination nationale de la société civile juge d’antipatriotiques et séparatistes les propos de Jules ALINGETE

RDC : la coordination nationale de la société civile juge d’antipatriotiques et séparatistes les propos de Jules ALINGETE

29 avril 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Les propos de l’inspecteur général des finances Jules ALINGETE vident l’état de siège de tout sens et constituent une menace pour l’unité et la cohésion nationale. Les forces vives appellent le président de la RDC Félix ANTOINE TSHISEKEDI de révoquer Jules ALINGETI, haut gradé dans le régime en place de ses fonctions.

La coordination nationale de la société civile de la RDC dit être touchée par les propos de Jules ALINGETE inspecteur général des finances qui a affirmé qu’il n’y a pas de guerre au congo en faisant appel aux investisseurs américains lors de son allocution à Houston aux Etats Unis d’Amérique, au cours des travaux de la première édition du forum d’investisseurs.

A travers son communiqué de presse rendu public mercredi 27 avril 2022, et dont une copie nous est parvenue, la coordination nationale juge ces propos d’antipatriotiques et de séparatistes au vu de la situation sécuritaires qui prévaut à l’Est du pays et s’indigne qu’un haut fonctionnaire attaché à la présidence de la RDC ait le courage de signifier au monde que la guerre à l’Est n’est visible que sur les chaines de télévision.

Pour cette structure, cette attitude manifestée par le parton de l’IGF est une manière de cracher sur les multiples victimes des massacres, des pillages, incursions nocturnes et diurnes menées par les groupes armés locaux et étrangers.

Tout en invitant le président à déchoir Jules ALINGETE de ses fonctions la coordination nationale de la société civile estime que ces propos dénuent toute la quintessence de l’Etat de siège décrété au Nord Kivu et en Ituri et constituent en même temps une menace non seulement contre l’unité et la cohésion nationale mais créent aussi de la frustration dans le chef des milliers des congolais victimes de l’insécurité.

Mbelesi Voyage