RDC : La tension qui existe entre Katangais et Kasaïen est l’œuvre des acteurs politiques aux agendas obscurs [Lucha]

RDC : La tension qui existe entre Katangais et Kasaïen est l’œuvre des acteurs politiques aux agendas obscurs [Lucha]

27 avril 2022 0 Par Grandjournalcd.net

Les consultations sur la cohabitation pacifique et le vivre ensemble amorcées par le Chef du Gouvernement à Lubumbashi et dont la clôture est prévue ce samedi par le Chef de l’État, ne cesse de défrayer la chronique. La dernière en date est celle du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, Lucha, qui remet en cause ses discussions, tout en relevant que ces tensions sont créés par des acteurs politiques aux agendas obscurs.



La Lucha l’a dit dans une correspondance référencée N°024/2022 dont une copie est parvenue à votre rédaction.

« La prétendue tension et le supposé conflit n’existent que dans les têtes des certains acteurs politiciens aux agendas partisans et obscurs. Il ressort clairement que de milliers des Congolais qui vivent en paix dans les deux régions du pays ne sont pas concernés par ces tensions imaginaires et fictives » peut-on lire dans ce document.

Et de renchérir : « La crise sociale qui frappe et touche de nombreuses régions du pays ne doit pas être réduite aux raccourcis liés à une tension et conflit entre les communautés. En outre, la réponse à un exode rural massif et urbain des populations d’une région vers une autre est l’investissement social et économique afin de créer les emplois et des revenus qui vont offrir à ces habitants une vie meilleure, des conditions favorisant le bien être social »

A cet effet, elle a mis en garde  » les auteurs des ces troubles, qui s’évertueront encore à propager des discours et des messages de division dans le but d’assouvir leurs intérêts partisans et électoraux sans peser les conséquences sociales que peuvent induire ces manipulations visibles et insidieuses ».

Par ailleurs, elle a lancé un appelle au Gouvernement Central en général, et à celui du Haut-Katanga en particulier à plus de responsabilité pour apporter des solutions adéquates à la souffrance des Congolais.

Patrice Ntanga